EN BREF

Perte d'odorat liée au Covid-19 : le CHRU de Nancy lance une étude inédite

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant
Rendre l'odorat aux patients qui en ont été privés par le Covid-19 : c'est l'ambition du CHRU de Nancy-Brabois qui vient de lancer une étude sur un nouveau protocole de rééducation olfactive accélérée. L'idée du Dr Duc Trung Nguyen, praticien hospitalier au service ORL de l'hôpital, est d'ajouter quatre parfums (lavande, fraise, épicéa, herbe coupée) aux quatre odeurs de bases (clou de girofle, eucalyptus, rose, citron) déjà utilisées par des médecins allemands et belges pour cette rééducation. Les patients qui en bénéficient sont soumis à un entraînement quotidien à domicile, précise le communiqué de presse. Toutes les odeurs fortement concentrées sont enfermées dans des petits tubes et doivent être respirées dix secondes deux fois par jour, avec 30 secondes d'intervalle entre chaque tube, pendant huit mois. La perte de l'odorat, l'anosmie, touche deux tiers des personnes atteintes de Covid en Europe et l'étude concernera 80 patients.  

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)