EN BREF

Les pharmaciens recommandent l'obligation vaccinale des professionnels de santé

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

La proportion de professionnels vaccinés est insuffisante au regard des objectifs de santé publique, constate l'Académie nationale de pharmacie qui vient de publier un rapport sur la vaccination des professionnels de santé où elle recommande d'étendre l'obligation vaccinale.

Le rapport met en évidence les motifs de refus et les raisons incitant les professionnels à se faire vacciner contre la grippe saisonnière. La perception négative de la vaccination, son refus et les motifs d’abandon cités par les professionnels de santé sont globalement les mêmes que pour la population générale et le plus souvent identiques dans les différentes catégories de personnels, remarque l'Académie. Ainsi, les motifs évoqués sont notamment les doutes sur l'efficacité du vaccin, l'opposition à la vaccination et la crainte d'effets secondaires. Le fait de se protéger et/ou de protéger les autres est en revanche une des principales motivations pour se faire vacciner contre la grippe, avec le fait d'avoir conscience de la sévérité de la maladie et la conscience professionnelle poussant à montrer l'exemple.

Pour renforcer et aller au-delà des mesures déjà en place, l'Académie a élaboré plusieurs recommandations, à destination des professionnels mais aussi des pouvoirs publics. L'Académie propose que l’obligation vaccinale des professionnels de santé repose en priorité sur les risques d’exposition et de transmission à des populations fragiles et le rapport bénéfices/risques individuel et collectif. Elle demande également l'obligation vaccinale contre la rougeole, la coqueluche et la varicelle pour certains professionnels de santé.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Quotidien du médecin.

 

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (1)

binoute1

Avatar de l'utilisateur

602 commentaires

#1

ah, les ventripotents de bureau

on leur rappellera que "les "soignants....
tous ne sont pas aux contacts de personnes fragiles !