EN BREF

Plaies et cicatrisations : quel traitement, quel suivi ? Exemple en Polynésie française

Cet article fait partie du dossier :

Plaies et cicatrisation

    Précédent Suivant

Émile, résident de Papara est à l’hôpital du Taaone, centre hospitalier de polynésie française, depuis deux mois. Il a involontairement marché sur une barre de fer. Il ne s’attendait pas à de telles conséquences. Je ne savais pas qu'il y avait une barre de fer par terre. J'ai tapé dedans. Je suis allé prendre une douche. Je n'ai rien senti. C'est le lendemain que je me suis aperçu que je m'étais blessé. Ma mo'otua m'a soigné. Depuis 2012, une cellule plaies et cicatrisation accompagne patients et professionnels. Elle permet un meilleur suivi, notamment pour les résidents des archipels.

La suite est à lire sur tntv.pf 

Retour au sommaire du dossier Plaies et cicatrisation

Publicité

Commentaires (0)