EN BREF

Plus de 10 000 affections psychiques reconnues comme accidents du travail en 2016

Cet article fait partie du dossier:

Santé au travail

    Précédent Suivant

Le chiffre est vertigineux et témoigne d’un véritable phénomène de société. En 2016, plus de 10 000 cas d'affections psychiques ont été reconnus comme accidents du travail, pour un coût estimé à 230 millions d'euros, révèle l'Assurance maladie dans une étude inédite rendue publique ce mardi 16 janvier.

La branche accidents du travail/maladies professionnelles (AT/MP) de l'Assurance maladie a en effet étudié les certificats médicaux des 626.000 accidents du travail reconnus en 2016. Parmi eux, environ 10.000 (soit 1,6%) concernaient des affections psychiques (troubles anxieux, troubles du sommeil, dépression, burn-out, états de stress post-traumatique...). En 2011, la proportion était de 1%.

Par ailleurs, environ 600 affections psychiques ont été reconnues comme maladie professionnelle la même année – sur 1.100 demandes. Un nombre qui, même s'il reste marginal, a été multiplié par cinq en cinq ans ! Au total, le coût de la prise en charge des affections psychiques liées au travail s'élève à 230 millions d'euros pour la branche AT/MP en 2016. Un montant à relativiser, néanmoins, au regard de ce que lui coûtent les lombalgies (1 milliard) et les troubles musculo-squelettiques (800 millions).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Nouvelobs.

Retour au sommaire du dossier Santé au travail

Publicité

Commentaires (0)