EN BREF

Plus de responsabilités, même rémunération pour les infirmières québecoises

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

Des infirmières cliniciennes trouvent que la réforme qui leur accorde le pouvoir de prescrire certains traitements et médicaments se fait sur leur dos.

Depuis le 11 janvier 2016, les infirmières cliniciennes ont plus de pouvoirs, comme la possibilité de prescrire certains médicaments ou certaines analyses en laboratoire dans le but d'alléger le système de santé au Québec. La situation ne comble toutefois pas tout le monde...

Lire la suite sur canoe.ca

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (1)

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

Idem en France...

mais les zélites auto proclamées de nos 2 contrées en redemandent encore et encore !

Pourquoi les tutelles se priveraient de ce bénévolat très opportun qui fait du bien aux finances publiques ?