EN BREF

Pour le Collectif Ibode, "la grève est le seul moyen de communication avec Agnès Buzyn !"

Le 7 novembre 2019, le Collectif Ibode composé de l’ UNAIBODE, de l’ AEEIBO, du SNIBO et de l’ ALEIBO appelle à un rassemblement national spécifique Ibode à Paris. La ministre des Solidarités et de la Santé annonce fermer la porte à toute hausse des salaires pour le personnel hospitalier ainsi qu'à toute progression du point d'indice. Elle ferme ainsi la porte à toute négociation avec les Ibode. En grève depuis le 23 septembre, les Ibode poursuivent et durcissent le mouvement. Pour le Collectif Ibode, la grève est le seul moyen de communication avec Agnès Buzyn. Trop c'est trop !

Et de rappeler que la tension ne retombe pas dans les blocs opératoires car les Ibode revendiquent d'être écoutés et entendus par la ministre qui ne semble pas prendre la mesure de l'intensification du mouvementLe Collectif Ibode appelle donc tous les Ibode à se rendre à la mobilisation nationale du 7 novembre 2019, du parvis de la gare Montparnasse jusqu'à la porte du ministère, avenue Duquesne, où une délégation du Syndicat entend être reçue pour exposer à la ministre ses revendications. Un seul mot d'ordre, "Tous dans la rue pour la reconnaissance de nos quamlifications et de nos responsabilités" et un hashtag à partager #BloqueTonBloc 

Pour les Ibode qui ne pourront se rendre à Paris, des mouvements régionaux sont prévus à Marseille, Rennes, Strasbourg, Lyon, Toulouse.

Publicité

Commentaires (0)