EN BREF

Pour détecter les variations glycémiques, il suffit d'avoir de la truffe...

Cet article fait partie du dossier :

Diabète

    Précédent Suivant

C'est une première en France. Des chiens d'accompagnement pour diabétiques, capables de détecter un taux de sucre anormal dans le sang et de donner l'alerte en cas de crise glycémique, ont été remis à trois familles.

Ça a déjà changé ma vie et celle de ma famille, s'exclame Hugo, 15 ans, diagnostiqué diabétique en 2016, qui partage depuis deux semaines son quotidien avec Medley, un caniche royal blanc âgé de 21 mois.

Mi-juin, lui et deux autres jeunes diabétiques de type 1, maladie qui apparaît le plus souvent de manière brutale chez l'enfant ou chez le jeune adulte, ont accueilli ces chiens d'un nouveau genre. Ils sont les premiers en France, alors que le recours à ces animaux d'assistance médicale existe déjà à l'étranger - États-Unis, Suisse ou Canada.

Une étude nord-irlandaise de 2008 avait montré qu'une majorité de chiens réagissaient (aboiements, coups de museau, sauts...) de façon naturelle aux variations de la glycémie de leur maître. Une étude plus récente (2016) de chercheurs de l'Université de Cambridge s'était intéressée au composé semblant permettre aux chiens de détecter ces variations.

Dans le domaine de la santé, l'odorat des chiens est déjà mis à profit pour détecter des cancers du sein ou de la prostate, ou des crises d'épilepsie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Huffington Post.

Retour au sommaire du dossier Diabète

Publicité

Commentaires (0)