EN BREF

Poursuite du déploiement des dispositions transitoires concernant les infirmiers exerçant en bloc opératoire

Le modèle d'attestation de suivi d'une formation de 21 heures suivie par des infirmiers exerçant en bloc opératoire et non-titulaires d'un diplôme de spécialité (IBODE) est paru au Journal Officiel du 2 mai. Pour rappel, les conditions de réalisation de certains actes professionnels en bloc opératoire par les infirmiers et l'entrée en vigueur de dispositions transitoires sur les infirmiers de bloc opératoire ont été encadrées initialement en juin 2019 par un décret qui prévoyait qu'une autorisation délivrée, à titre temporaire, par une autorité déconcentrée désignée par arrêté du ministre chargé de la santé, permettait à tout infirmier ou infirmière exerçant des fonctions d'infirmier de bloc opératoire (...) dans les mêmes conditions que celles applicables à l'infirmier ou l'infirmière de bloc opératoire titulaire du diplôme d'Etat de bloc opératoire, [d'apporter] une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration. Ces dispositions ont été amendées en février 2021 par un décret qui mentionnait que l'infirmier dont l'employeur atteste qu'il exerce une fonction d'infirmier de bloc opératoire depuis une durée au moins égale à un an en équivalent temps plein à la date du 31 décembre 2019 et qu'il apporte de manière régulière une aide à l'exposition, à l'hémostase et à l'aspiration au cours d'une intervention chirurgicale, [pourrait] continuer cette activité sous réserve de suivre une formation complémentaire de 21 heures.

Publicité

Commentaires (0)