EN BREF

La pratique avancée veut sa place à la table des négociations sur les MSP

Cet article fait partie du dossier:

Pratique avancée

    Précédent Suivant

En réaction au lancement par l'Assurance Maladie, le 28 janvier dernier, des négociations concernant les accords conventionnels interprofessionnels en Maison Pluriprofessionnelle de Santé (MSP), l'Union Nationale des Infirmiers de Pratique Avancée (UNIPA) réclame sa place autour de la table. Absent pour l'instant des débats, le syndicat met en avant sa légitimité pour relater la réalité de terrain et sa connaissance des clés d’une implantation réussie et
efficiente, dans l’intérêt du parcours des patients. Au passage, il rappelle les freins au développement de la pratique avancée libérale sur le territoire : rémunération trop faible des IPAL, absence de valorisation des activités transversales (prévention et promotion de la santé) assurées sur le terrain, retard concernant l'attribution d'un numéro RPPS. En clair, la revendication est double : être partie prenante des négociations MSP, mais aussi obtenir la refonte du modèle économique de la pratique avancée.

Retour au sommaire du dossier Pratique avancée

Publicité

Commentaires (0)