EN BREF

Priorité au soutien des agents en santé en première ligne contre le coronavirus

Cet article fait partie du dossier :

Exercice international

    Précédent Suivant

L’Alliance mondiale des professions de santé (AMPS), représentant 31 millions de professionnels de santé, se solidarise avec tous les professionnels de santé de la planète, en première ligne dans la lutte pour circonscrire l’épidémie actuelle de coronavirus. Par voie de communiqué, l'AMPS rappelle que partout dans le monde, les infirmières, les pharmaciens, les physiothérapeutes, les dentistes et les médecins concentrent leurs efforts sur la prévention, le diagnostic, le confinement et le traitement des patients atteints de Covid-19. Ils prennent des risques en se battant pour protéger leur collectivité, souvent sans les équipements de protection individuelle requis, comme les masques et les combinaisons contre les matières dangereuses, qui peuvent les prémunir des infections et donc leur permettre de poursuivre leur travail vital. L’AMPS appelle les gouvernements et les organisations de santé à soutenir de toutes les manières possibles les agents de santé en première ligne, en particulier et à titre d’urgence en fournissant des équipements de protection individuelle essentiels. Ils doivent également veiller à ce que le personnel bénéficie de pauses adéquates pendant le temps de travail et de suffisamment de repos pour récupérer afin de tenir sur la durée, la crise mondiale semblant s’installer sur le long terme.Travailler dans de telles conditions peut également nuire à la santé psychologique du personnel, de sorte que des services de soutien pour le personnel soignant doit donc être considérée comme une priorité.

Le Dr Otmar Kloiber, le Secrétaire général de l’AMPS et de l’Association médicale mondiale, a déclaré : Il est triste que des infirmières et des médecins soient morts durant cette crise et on peut penser qu’il y en aura d’autres. Des décès qui auraient pu être évités avec une meilleure préparation aux situations d’urgence. Cette crise doit servir de signal d’alarme aux personnalités politiques et à la société, afin de réaliser les investissements nécessaires dans la préparation aux situations d’urgence et de se pencher sur la vulnérabilité de nos chaînes d’approvisionnement

Howard Catton, le Directeur général du CII, a souligné de son côté : Nous appelons les gouvernements à apporter tout leur soutien aux infirmières et aux autres professionnels de santé en première ligne contre le coronavirus, en fournissant les équipements de protection nécessaires et en prenant la mesure des pressions psychologiques auxquelles ils sont soumis en vue de les aider. Nous exhortons également les fabricants d’équipement de protection individuelle de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour augmenter l’approvisionnement pouvant contribuer à assurer la sécurité des agents de santé. Et de préciser qu'il est aussi essentiel que les gouvernements, dans leur prise de décision au plus haut niveau pour lutter contre le virus, intègrent l’expérience et les compétences en matière de leadership des infirmières. Les conseils des infirmières, reposant sur leurs observations en première ligne, sont inestimables pour neutraliser le virus, comme nous l’avons vu lors de précédentes épidémies.

Retour au sommaire du dossier Exercice international

Publicité

Commentaires (0)