EN BREF

Projet de Loi Santé adopté à l'Assemblée

Les députés ont adopté mardi 26 mars en première lecture le projet de loi Ma Santé 2022. Hôpitaux de proximité, CPTS (Communautés professionnels territoriales en santé), télésoins, prescriptions, re-certification, bien qu'elles soient peu nombreuses au goût des principaux intéressés, quelques mesures impliquent néanmoins les infirmiers.

En effet, entre 500 et 600 hôpitaux de proximité seront labellisés. Leurs missions seront centrées notamment sur la médecine générale, la gériatrie, et la réadaptation. De même, le déploiement de 1000 CPTS d'ici 2022 est un objectif affiché par le gouvernement afin de favoriser des associations entre divers professionnels de santé libéraux et afin d'accélérer le virage ambulatoire.

En ce qui concerne l'extension de prescription des infirmiers, ils pourront adapter certains traitements en fonction des analyses des résultats biologiques des patients. Ils pourront aussi prescrire des produits antiseptiques et du sérum physiologique.

En parallèle, des ordonnances gouvernementales définiront le cadre des re-certifications des médecins comme des autres métiers de la santé doté d'un ordre professionnel (dont les infirmiers) afin de vérifier si leurs compétences sont à jour. Les députés ont donné un an au gouvernement pour publier l'ordonnance relative aux praticiens et deux ans pour les autres professions.

Enfin, l'encadrement du télésoin est également prévu par la loi. Cela permettra de mettre en relation un patient avec un professionnel de santé paramédical ou un pharmacien. Par exemple, il pourra comprendre l'accompagnement par les infirmiers des effets secondaires de chimiothérapies orales.

Bien sûr, rien n'est encore acté car c'est à présent au Sénat de se pencher sur ce gros dossier.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé ou sur Hospimedia

Publicité

Commentaires (0)