EN BREF

Quand les médecins ne recommandent pas leur hôpital à un proche

Cet article fait partie du dossier:

Exercer dans le privé

    Précédent Suivant

Coupes dans les budgets, manque de personnel, vétusté des équipements, infrastructures insuffisantes… La grogne des médecins s'accroît partout en Europe face à la dégradation de leurs conditions de travail et son impact sur la qualité des soins. Un sentiment qui s'est largement aggravé depuis deux ans et qui atteint un niveau alarmant, selon la dernière enquête sur les systèmes de santé en Europe réalisée par le cabinet de conseil en stratégie Bain & Company, dont Le Figaro a eu l'exclusivité.

À tel point que 35 % des médecins en Allemagne, 25 % au Royaume-Uni et 23 % en Italie, ne recommanderaient pas leur propre hôpital à des proches souhaitant recevoir des soins. À l'inverse, en France, ce taux est bien plus faible (15 %) et en amélioration. L'inversion de tendance en France par rapport au reste de l'Europe s'explique probablement en partie par l'arrivée d'un nouveau gouvernement et la promesse de réformes à venir, estime Loïc Plantevin, associé de Bain Paris, leader européen du conseil en santé. Et vous qu'en pensez-vous ?

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du Figaro.fr.

Retour au sommaire du dossier Exercer dans le privé

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)