EN BREF

Quand le président de l'AHA fait un arrêt cardiaque…

Cet article fait partie du dossier:

Pratique avancée

    Précédent Suivant

Le mythe du cordonnier qui reste toujours le plus mal chaussé n'est pas toujours vrai... En plein congrès annuel de l’Association américaine de cardiologie (AHA), son président, Le Dr John Warner, a fait un arrêt cardiaque à son hôtel. Heureusement pour lui, Anaheim (Californie) était loin d’être un désert médical à ce moment précis.

Y a-t-il un médecin dans la salle ? Un, non, mais 15 000, oui ! Et pas que... il y avait également des infirmiers. Son infarctus s'étant déclenché dans sa chambre d'hôtel, ce sont les enfants du Dr Warner qui lui ont d'abord sauvé la vie. Sa fille pratique un massage cardiaque pendant que son fils appelle à l'aide. En plein congrès de l’AHA,  Il n’a pas mis très longtemps à trouver un spécialiste. Au bout du couloir, une cardiologue pédiatrique, le Dr Tia Raymond, tirée du lit par les cris, répond à l’appel, accompagnée d’une infirmière en pratique avancée. Les deux femmes prennent le relaie de la réanimation.

Transféré à l’hôpital universitaire le plus proche, plusieurs congressistes sont déjà réunis pour poser un diagnostic…simple : infarctus du myocarde avec élévation du segment ST. Rapidement pris en charge, il bénéficie de la pose d’un stent, un geste qu’il a lui-même exécuté des milliers de fois ! Dans son témoignage, sur le site de l’AHA, le Pr Warner, précise que  bien que ses côtes soient toujours douloureuses (en raison du massage cardiaque), il a repris son travail de chef de service et président de l'institution.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de What's up Doc.

Retour au sommaire du dossier Pratique avancée

Publicité

Commentaires (0)