EN BREF

Que va changer le « droit à l’oubli bancaire » pour les anciens malades du cancer ?

C’était une disposition importante du troisième plan cancer, lancé en 2014 par le gouvernement. Dans la nuit du mercredi 30 septembre au jeudi 1er octobre, les sénateurs ont voté, comme les députés en avril 2015, un amendement encadrant le « droit à l’oubli » pour les anciens malades du cancer. La mesure vise à faciliter la signature de contrat d’assurance et de prêt immobilier pour ces personnes considérées comme des « emprunteurs à risque ».

La suite est à lire sur lemonde.fr
 
 

Publicité

Commentaires (0)