EN BREF

Le rôle essentiel des IDEL face à l’enjeu de santé publique que représente la couverture vaccinale en France

Cet article fait partie du dossier :

Grippe

    Précédent Suivant

La FNI a lancé une vaste campagne de sensibilisation à la vaccination antigrippale

La Fédération nationale des infirmiers (FNI), représentant les infirmiers libéraux, rappelle que durant la saison 2018-19, l’épidémie de grippe a occasionné 8100 décès, plus de 65 000 passages aux urgences et 2,4 millions de consultations en médecine générale. Pour la FNI, la vaccination antigrippale reste le premier réflexe à adopter à l’entrée de l’hiver pour limiter l’impact voire éviter cette épidémie. De plus, les infirmiers libéraux ont vu leurs compétences en matière de vaccination antigrippale élargies. Ils peuvent en effet désormais vacciner sans prescription médicale toutes les personnes majeures éligibles à la vaccination, qu’elles aient ou non déjà été vaccinées. Afin de donner à voir encore plus précisément l’engagement de la profession dans l’activité vaccinale, la FNI a réalisé une enquête en septembre 2019 sur un échantillon représentatif de 800 IDEL. L’enquête révèle que :

  • 71,9% des IDEL ont vacciné 27% personnes de plus de 65 ans ;
  • 90% des IDEL font la promotion de la vaccination contre la grippe ;
  • 50% des IDEL se vaccinent régulièrement contre la grippe.

Alors que ces résultats montrent que les infirmiers sont des acteurs clés dans l’obtention d’une meilleure couverture vaccinale - parmi les 124 000 IDEL répartis sur tout le territoire, plus de 70% assurent des permanences à leur cabinet pour accueillir les patients et réaliser leur vaccination - un chiffre interpelle. Particulièrement exposés, les IDEL peuvent être des vecteurs de transmission de la grippe et pourtant, à ce jour, la moitié d'entre eux ne se vaccinent pas. La FNI a lancé une vaste campagne de sensibilisation à la vaccination antigrippale qui s’adresse aux professionnels et à la population. Environ 10 000 badges "Je me vaccine …et vous ?" ont été distribués à ses adhérents avec un double objectif : augmenter la couverture vaccinale de la profession et celle de la population en général.

Parallèlement, afin de diminuer les distorsions de concurrence sur ce sujet entre les infirmiers et les pharmaciens et, pour renforcer la coordination clinique de proximité, la FNI entend proposer un amendement au PLFSS pour 2020 au Sénat. Cet amendement consiste à demander au pharmacien de vérifier préalablement si le patient fait l’objet d’un suivi infirmier. Si cela est le cas, le pharmacien alertera l’infirmière ou l’infirmier et adressera le patient à ces derniers en coordination clinique de proximité.

Permanence vaccinale contre la grippe au cabinet IDE, du 11 au 24 novembre 2019

Dans le même temps, l'URPS infirmière PACA rappelle également que vacciner, c'est le métier des infirmiers. Et de souligner que les IDEL doivent affirmer leur participation active et continue à la campagne, et faire prendre conscience aux patients, comme aux pouvoirs publics, que la vaccination relève de leurs compétences. Pour la 2e année consécutive, elle invite donc tous les IDEL de la région à instaurer une permanence vaccinale contre la grippe à leur cabinet, du 11 au 24 novembre 2019. Pour les accompagner, l'URPS infirmière PACA met à leur disposition une affiche sur laquelle ils pourront inscrire les créneaux de permance. de plus ils pourront accéder à un questionnaire à visée statistique dont les données auront vocation à être publiées et à apporter des éléments pour la défense de la profession. L'URPS Infirmière PACA souligne en effet que la majorité des vaccins effectués par les IDEL ne sont pas comptabilisés chez les patients recevant des soins infirmiers... 

En savoir plus et télécharger l'affiche 

Retour au sommaire du dossier Grippe

Publicité

Commentaires (0)