EN BREF

Salaires des fonctionnaires : les pistes choc de la Cour des Comptes

A la demande du Sénat, les Sages de la rue Cambon se sont penchés sur les moyens de limiter la progression de la masse salariale de l'Etat qui atteignait 278 milliards d'euros en 2014. Ils proposent notamment de revenir sur certaines aides et de limiter les avancements.

La suite est à lire et à regarder sur bfmbusiness.fr

Publicité

Commentaires (2)

mimie11

Avatar de l'utilisateur

4 commentaires

#2

toujours aussi lamentables ces gouvernants

les hopitaux ont toujours etes les parents pauvres du systeme helas toujours peu reconnu le travail infirmier la responsabilite ,la charge de travail toujours croissante et si peu de consideration donc pas etonnant qu'il y a de plus en plus d'IDE qui quitent les hopitaux,demander aux enarques si leurs salaires sont justifies,ils n'engagent que des mots alors que la sante soigne les maux,c'est pour ça que notre pays va si mal avec toute cette incompetence etatique ,ce mille feuille de technocrates qui nous coutent si cher,et ce n'est pas fini helas ,le systeme de sante se degrade a vitesse grand V et personne ne bouge!!!!!!!

mickaelm

Avatar de l'utilisateur

141 commentaires

#1

proposition

je propose que l'on commence par enlever tous les avantages en nature donnés aux directeurs des hôpitaux :
logement, voiture, etc..
et aussi que l'on supprime les primes sur objectifs, notamment celles sur les économies faites sur la masse salariale...
il faut savoir ce que l'on veut : soit un système de santé efficient soit un renforcement du système de santé à deux vitesses existant.
je trouve que l'état fait déjà pas mal d'économie sur le dos des besogneux de l'hôpital (IDE, AS, ASH). il n'y a qu'à voir le salaire dérisoire des IDE...franchement 2300 euros en fin de carrière, est-ce vraiment reconnaître la pénibilité du travail infirmier?