EN BREF

Santé à l'École : une orientation ministérielle contestable pour les syndicats

Dans un communiqué datant du 4 février 2014, le Syndicat National des Infirmier(e)s Conseiller(e)s de Santé (SNICS-FSU) et le Syndicat National des Infirmier(e)s Educateurs(trices) de Santé (SNIES UNSA Education) s'interrogent sur le projet annoncé de création d'une mission interministérielle (MISSE). Les syndicats considèrent que le travail en complémentarité ne doit pas conduire à éloigner les missions des infirmières de l'Éducation nationale des objectifs de la politique éducative de l'École. En outre, à l'occasion de l'ouverture des négociations sur le pilotage et la gouvernance de la politique de santé à l'École, ils souhaitent rappeler leur opposition ferme à tout transfert de compétences et de responsabilité de la mission de l'École à l'égard de la santé des élèves[...] Pour garantir la cohérence avec les objectifs de l'École, les missions des infirmières doivent être définies nationalement par le seul ministre de l'Éducation nationale. Ils tiennent également à souligner qu' il ne saurait être question d'organiser un transfert de moyens en postes d'infirmiers pour l'éducation prioritaire ou la santé au travail des personnels, au prix d'un abandon des réponses indispensables apportées par les infirmières de l'éducation nationale aux élèves sur le reste du territoire.

Publicité

Commentaires (0)