EN BREF

Ségur de la Santé : les prestataires de santé font aussi des propositions

Cet article fait partie du dossier:

Fonction Publique

    Suivant

Si cette crise a pu être gérée, c'est avant tout grâce aux efforts déployés dans l'urgence par l'ensemble des maillons de la chaîne de santé. Les prestataires de santé à domicile ont dans ce cadre permis de libérer des lits en facilitant les sorties de nombreux patients hospitalisés, tout en assurant la continuité de soins des 2 millions de patients accompagnés quotidiennement chez eux, estime Charles-Henri des Villettes, président de la Fédération des PSAD en évoquant l'épidémie de coronavirus.

De révélateur, le Coronavirus est ainsi devenu un accélérateur de transformations avec l'organisation du Ségur de la Santé. Consultée par les pouvoirs publics dès le lancement de la réflexion, les PSAD insistent sur l'importance de renforcer l'articulation ville-hôpital. C'est pourquoi ils apportent leur contribution aux réfléxions en cours à travers quatre propositions phares.

Tout d'abord, ils demandent à ce que les parcours ville- hopital soient fluidifiés afin de développer la prise en charge à domicile, ce qui améliorerait la prise en soin globale. Ils préconisent de pérenniser la levée des contraintes administratives et règlementaires comme au plus fort de la crise, pour un accès facilité aux équipements médicaux et aux procédures d'accompagnement à domicile. Ainsi, il serait bon de garantir l'accès de tous les acteurs à l'espace numérique en santé, afin de renforcer la prise en charge des patients, en présentiel ou à distance. Enfin, ils revendiquent l'intérêt de revoir la régulation des dépenses de santé en privilégiant une réflexion collaborative au long cours plutôt qu'une approche comptable et de court terme.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site de la fédération des PSAD

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

Publicité

Commentaires (0)