EN BREF

Le Sénat retire le burn-out des maladies professionnelles

Hier, le 24 juin, le Sénat a retiré le burn-out de la liste des maladies professionnelles. En première lecture, il avait été introduit par l'Assemblée nationale au projet de loi sur le dialogue social. Les députés avaient adopté un amendement socialiste disposant que «les pathologies psychiques peuvent être reconnues comme maladies d'origine professionnelle» aux mêmes conditions que les autres affections. La commission des Affaires sociales de la Haute Assemblée, où la droite a la majorité, a retiré cet amendement. 

Lire la suite sur leparisien.fr

Publicité

Commentaires (1)

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

499 commentaires

#1

Il est vrai...

que ce ne sont pas les sénateurs qui sont, à priori, les plus exposés au burn-out...
Déprimons en silence...