EN BREF

Si, Monsieur Hirsch, à l'AP-HP, l'accueil des émirs se fait au détriment des autres patients

Dans une interview au JDD, Martin Hirsch, patron de l'AP-HP, assume la privatisation de neuf chambres d'un hôpital public du 92 à un émir... Gérald Kierzek, urgentiste à l'AP-HP dénonce un « privilège inadmissible » dans un contexte où les lits manquent cruellement.

Lire la suite sur lefigaro.fr

Publicité

Commentaires (0)