EN BREF

SK Bioscience et GSK en phase 3 du développement de leur vaccin anti-Covid

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Le laboratoire sud-coréen SK Bioscience et le britannique Glaxosmithkline (GSK) ont annoncé ce mardi par communiqué débuter des essais avancés de phase 3 pour un candidat-vaccin contre le Covid-19. Après avoir obtenu des résultats positifs en immunogénicité et sûreté, rappellent les deux groupes, il s'agit d'évaluer le candidat-vaccin (baptisé GBP510) comparé à celui développé par le laboratoire Astrazeneca et l'université d'Oxford grâce à un essai mené sur 4 000 personnes vivant dans différents pays et qui sera l'une des premiers en phase 3 à comparer deux vaccins différents contre le Covid-19. Sous réserve de l'examen des données par les autorités de régulation et par la communauté scientifique, SK Bioscience et GSK (qui fournit l'adjuvant et participe par ailleurs au vaccin développé par Sanofi) visent des résultats de phase 3 au premier semestre 2022 puis une distribution mondiale à travers le système Covax, un système destiné à permettre à des Etats ou territoires de recevoir gratuitement des vaccins financés par des nations plus prospères. Si beaucoup de pays ont fait de bons progrès dans la vaccination, il reste un besoin pour des vaccins contre le Covid-19 accessibles et bon marché afin de protéger les gens de manière équitable à travers la planète ; nous sommes heureux d'y contribuer [...] et de travailler avec SK à la mise à disposition via Covax d'un vaccin à grande échelle, s'est félicité Thomas Breuer, directeur mondial santé de GSK. Une annonce qui intervient au moment où l'Union Européenne confirme avoir atteint son objectif de 70 % des adultes complètement vaccinés.








Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)