EN BREF

"Stagnation haute des chiffres du suicide" chez les 15-25 ans d'après une étude

Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les jeunes après les accidents de la route, rappelle la fondation d'entreprise Ramsay Santé, qui a dévoilé, le 10 novembre, une étude réalisée avec le chatbot Jam sur l'état mental des 15-25 ans pendant la crise sanitaire. Les conclusions sont assez alarmantes : 44 % des 15-25 ont déjà été confrontés au suicide à travers leur entourage (famille, amis, connaissances) ; 2 jeunes sur 3 (65 %) ont déjà eu des pensées suicidaires et parmi eux, 50 % préfèrent le garder pour eux ; Les principales raisons des pensées suicidaires chez les moins de 25 ans sont le harcèlement (54 %), les réseaux sociaux (16 %) et la solitude (14 %) ; Seul 1 jeune sur 5 déclare connaître des associations qui pourraient lui apporter de l’aide en cas de détresse et les 15-25 s’accordent massivement pour dire que la crise sanitaire a aggravé la fragilité mentale de leur génération.

Peu réceptifs aux gestes barrières et à la prévention, les jeunes semblent traverser la crise sanitaire mondiale actuelle avec un sentiment d'invulnérabilité. Et pourtant, leur santé mentale est un sujet qui s'incarne tristement dans la stagnation haute des chiffres du suicide, soulignent ainsi les auteurs de l'étude, qui ont interrogé les jeunes sur leurs visions de la prévention possible. Le harcèlement scolaire est l'un des fléaux pointés du doigt par les 15-25 ans. Pour eux, il conviendrait de former les personnels scolaires (professeurs, directeurs d’établissements, surveillants,...) à déceler et répondre aux agissements des auteurs de harcèlement. Parmi les pistes d'amélioration également, l'accès à un suivi psychologique au coût élevé étant souvent dissuasif pour les 15-25 ans, plusieurs jeunes plaident pour des consultations gratuites, voire obligatoires pour les moins de 25 ans (éventuellement en milieu scolaire). L'objectif : les aider à se découvrir, se développer et s’accepter, mais aussi à maîtriser leurs sentiments et leurs émotions

Le sondage a été réalisé en ligne entre le 25 septembre et le 5 octobre 2020 auprès de 1 000 jeunes représentatifs de la population des 15-25 ans en France. 

Retrouvez les détails de cette étude en cliquant ici.  

Publicité

Commentaires (0)