EN BREF

Quid du statut immunitaire des Français face au Covid-19 ? EpiCOV, le retour

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

En avril dernier, les autorités sanitaires (Ministère de la santé et des solidarités, Drees), en lien avec l'Inserm, l'INSEE, Santé publique France, le CNRS, l'INED et l'Université Paris-Saclay, avaient commandité une vaste étude épidémiologique sur une cohorte de 135 000 personnes, adossée à une grande enquête statistique : l'enquête EpiCOV, dont l'objectif était de fournir une cartographie globale de l'épidémie de Covid-19 et de sa dynamique, en métropole et dans les territoires ultra-marins (Guedeloupe, Martinique, Réunion) grâce à l'analyse d’échantillons biologiques couplée à des questionnaires au sein de la population. Suite à l'analyse des premiers résultats, une seconde phase de sondage a été lancée le 26 octobre. Destinataires d'un nouveau questionnaire, les participants se verront proposer (sans obligation) un auto-test sérologique qui permettra d’atteindre une connaissance de la prévalence de la maladie à l’automne 2020 au niveau départemental, précise un communiqué de la Drees daté du 28 octobre. De quoi dresser une cartographie actualisée des personnes ayant été en contact avec le virus.


Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)