EN BREF

En Suède, l'hôpital au bord de la crise de "nurses"

    Suivant

Riche pays d'Europe du nord qui s'enorgueillit de décerner chaque année le prix Nobel de médecine, la Suède jouit de l'un des systèmes de santé les plus performants au monde. Mais il faut parfois attendre des mois, voire des années pour un rendez-vous avec un spécialiste.

Les 10 millions de Suédois sont parmi les mieux soignés, avec un taux de survie des patients atteints de cancer parmi les plus élevés d'Europe, selon l'OCDE. Et pourtant, l'exaspération est telle que la dégradation du réseau de soins primaires et de l'hôpital, avant tout dû à une pénurie criante d'infirmières, est la principale préoccupation des Suédois à l'approche des législatives du 9 septembre.

Alors qu'ils acquittent un impôt sur le revenu de 50% en moyenne, le risque est réel qu'ils perdent peu à peu leur confiance dans l'Etat-providence, s'alarme Lisa Pelling du cabinet d'études Arena Idé. En Suède, la loi prévoit un délai maximum de 90 jours pour une opération ou une consultation avec un spécialiste. Malgré cela, un tiers des patients attend plus longtemps.
En outre, pas moins de 80% des structures de santé en Suède manquent d'infirmières, selon l'Institut suédois des statistiques. Lassées de faire des heures supplémentaires pour des salaires médiocres, des dizaines de milliers d'infirmières ont rendu leur blouse depuis le début de l'année, selon Sineva Ribeiro, cheffe de l'Association suédoise des professionnels de santé.

A Solleftea, la ville d'origine du Premier ministre, l'unique maternité a fermé ses portes en 2017. La maternité la plus proche est désormais à 200 kilomètres et les sage-femmes ont dû lancer des formations à l'intention des futures mères pour leur apprendre à accoucher... dans la voiture, ce que certaines d'entre elles ont dû faire depuis.

Poue en savoir plusn rebdez-voius sur le site de Science et avenir.

Retour au sommaire du dossier Fonction Publique

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)