EN BREF

Le syndicat Résilience condamné par le Tribunal de Grande Instance

Cet article fait partie du dossier :

ONI

    Précédent Suivant

Le Tribunal de Grande Instance de Paris vient de condamner le syndicat Résilience - dont le nombre d’adhérents déclarés est de 127- et  M. Dechilly, son secrétaire général. En effet, ces derniers appellent dans certains de leurs écrits, notamment sur le site Internet du syndicat, à la désobéissance et au non-respect de la loi en demandant aux infirmiers de ne pas s’inscrire au tableau de l’Ordre ou pour ceux qui sont déjà inscrits de ne pas payer leur cotisation alors que la loi rend son paiement obligatoire. 

Selon la justice, appeler les infirmiers à ne pas s’inscrire à l’Ordre national des infirmiers (ONI) constitue un trouble manifestement illicite pour tous les professionnels qui violent les dispositions de l’article L. 4311-15 du code de la santé publique et qui encourent de ce fait des sanctions pénales pour exercice illégal de la profession d’infirmier.

En savoir plus sur le site de l'ONI

Retour au sommaire du dossier ONI

Publicité

Commentaires (6)

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#6

Discrédit constant de l’Ordre des infirmiers : condamnation du syndicat Résilience

Paris, le vendredi 25 septembre 2015 - Le syndicat Résilience a pendant des années appelé les infirmières à ne pas s’inscrire au bureau de leur Ordre et a multiplié les manifestations contre cette instance. L’organisation a été condamnée à deux reprises pour diffamation. Aujourd'hui, Résilience qui compterait moins de 130 membres s'est vue condamnée sous astreinte par le tribunal de grande instance de Paris saisi en référé à retirer de son site internet toute mention appelant à ne pas s'inscrire à l'Ordre. Soulignons que de son côté, le syndicat avait l'intention de déposer plainte cet été contre un responsable de l’Ordre infirmier qui sur twitter avait affirmé que ce "petit" syndicat faisait campagne pour Marine Le Pen.
M.P.
Copyright © http://www.jim.fr

Ex-conseiller

Avatar de l'utilisateur

12 commentaires

#5

L'Ordre au service des infirmiers : mais quels infirmiers ? Ceux de l'Ordre bien sûr !!!

Encore une écrasante victoire de l'ordre contre ces salopards de Résistants. Et quelle victoire ! La girouette ordinale, habituellement toujours au fait de l'actualité, arbore fièrement l'étendard "Je suis Charlie" en janvier, et revêts les habits d'extrémistes pour museler RESILIENCE.
RESILIENCE, le seul syndicat qui combat cet ordre maudit par les uns, mais a-doré par les autres. Surtout ceux qui émargent mensuellement à temps complet malgré le discours mensonger de bénévole. Pour en revenir à l'actu, 'ordre pourrait soutenir les Migrants désespérés en se sabordant et en leur donnant généreusement leurs émoluments. Mais faut pas rêver. La devise de l'ordre : Faites ce que je dis, mais ne dites surtout pas ce que je fais. Quand au reste, on s'en fout ! Ah ! Conseiller ordinal, j'en ai rêvé toute ma vie... de ne surtout pas en faire partie.

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#4

ordre infirmier et opposants : après RESILIENCE et la FNI attaqués, ONSIL est menacé !‏

Infos lues sur Résilience :

ordre infirmier et opposants : après RESILIENCE et la FNI attaqués, ONSIL est menacé !‏

suite au gros cafouillage révélé par la manipulation des fichiers infirmiers à l occasion des élections aux URPS, l'ordre infirmier s'attaque maintenant à certains responsables de ONSIL qui ont reçu des lettres de menaces de la part de l'avocat de l'ordre infirmier ... il leur est ordonné de revenir sur leurs écrits adressés en correspondances privées à des parlementaires sous peine de se voir convoquer, comme RESILIENCE et la FNI, devant le TGI de Paris !

binoute1

Avatar de l'utilisateur

567 commentaires

#3

sérieusement ?

"appeler les infirmiers à ne pas s’inscrire à l’Ordre national des infirmiers (ONI) constitue un trouble manifestement illicite pour tous les professionnels..."

alors l'ordre prend vraiement les ide pour des demeurés ?

Fanny1408

Avatar de l'utilisateur

83 commentaires

#2

L'ordre infirmier et les opposants !

Échouer à deux reprises en moins de 6 mois et quelques 10000 euros de frais de procédures à essayer de faire dissoudre Résilience et fermer son site @.
Se (re)prendre un amendement des sénateurs après avoir fait annuler celui des députés fin juillet.
Y a pas de quoi fanfaronner, ce que se garde bien de faire le communiqué très soft de l'ordre infirmier ce soir !
J'attends avec gourmandise la réaction de Résilience.

Utilisateur supprimé

Avatar de l'utilisateur

494 commentaires

#1

Un coup de mou ?

Le ton du communiqué ordinal relayé avec un empressement gourmand de certaines est étonnamment très soft.

L’ordre raille Résilience et ses 127 adhérents mais il a lui même perdu
14 000 IDEL malgré les moyens faramineux dont il dispose. (fichiers pas à jours, croisés dit on ici et là). D’ailleurs c’est grâce à Hugues Dechilly que le lièvre a été levé ; ce qui a pour conséquences des élections URPS perturbées et reportées.

L’ordre « je suis Charlie » a échoué à faire dissoudre juridiquement le syndicat Résilience au mois de mars 2015 et là, comme il ne le rappelle pas, il a échoué à faire fermer le site internet de Résilience. Pas de bol…

Bien sûr, il récupèrera certainement quelques pépettes mais probablement pas à hauteur des dépens.

Cela dit, c'est facile de faire condamner quelqu'un en France quand on a un budget annuel (les cotisations volontaires ou pas des IDEL essentiellement) de 9 millions d’€ nous souffle t’on.
On peut payer ainsi une ribambelle de conseils et autres juristes.

D'ailleurs, sûrement que les IDEL aimeraient un juste retour de leurs cotisations pour les défendre de la cabale et campagne calomnieuse qui leur sont faites depuis des mois maintenant.