EN BREF

Tomber dans les bras de Morphée... ou pas !

Alors que la qualité du sommeil est primordiale pour préserver sa santé, dormir avec un enfant ou un animal a des conséquences qui sont loin d'être négligeables : c'est ce qui ressort d'une enquête réalisée par l'Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV) à l'occasion de la 17e journée du sommeil qui se tient ce vendredi 17 mars. Dans un couple, le plus souvent, le sommeil à deux est la règle. Pourtant, lorsque l’autre ronfle ou se retourne intempestivement, le choix du lit séparé est la solution trouvée par 40% des personnes en couple interrogées dans le cadre de l'enquête. De plus, dormir avec un enfant ou un animal a des conséquences néfastes sur notre sommeil.... A bons entendeurs ! De son côté, le CNRS publie un article passionnant sur Les mystères du sommeil... et tente avec brio d'en percer les secrets... alors que 20 à 30 % des Français tombent difficilement dans les bras de Morphée et 10 % souffrent d’insomnie chronique. A lire assurément, sans risque de s'endormir tant la pertinence vous tiendra en éveil !


Publicité

Commentaires (0)