EN BREF

Troubles psychiques : les femmes plus exposées que les hommes ?

Pour mieux cerner les maladies mentales, des chercheurs américains ont étudié de près 128 régions du cerveau d'hommes et de femmes, des sujets en bonne santé et d'autres présentant des désordres mentaux (troubles bipolaires, troubles de l'humeur, psychoses, schizophrénie, trouble de déficit de l'attention et d'hyperactivité). Il est apparu que l'activité cérébrale présentait des différences marquées selon le sexe, rapporte le "Journal of Alzheimer's Disease".

Les résultats de l'étude montrent que les cerveaux des femmes saines étaient plus actifs dans toutes les zones observées que celui des hommes sains. Chez les femmes présentant des troubles mentaux, l'activité cérébrale était particulièrement dense au niveau du cortex préfontal, la région du cerveau qui est liée à la concentration et au contrôle des émotions, ainsi que dans le système limbique, associé notamment à l'anxiété et à l'humeur, tandis que chez les hommes, les centres de la vision, situés dans le lobe occipital, et ceux de la coordination, pilotés par le lobe temporal, qui est également responsable de nombreuses fonctions cognitives (audition, langage, mémoire et vision des formes complexes), étaient plus actifs que chez les femmes. Ces différences expliqueraient en partie pourquoi les femmes seraient davantage sujettes à l'anxiété, à la dépression, à l'insomnie et aux troubles du comportement alimentaire notamment.

Plus de détails sur l'étude sur le "Journal of Alzheimer's Disease

Publicité

Commentaires (0)