EN BREF

Un tatouage qui a compté...

Cet article fait partie du dossier:

Ethique et soin

    Précédent Suivant

Un hôpital de Floride a eu affaire à un redoutable cas de conscience : quand un patient a un ordre de ne pas réanimer tatoué sur le torse, faut-il le prendre en compte ? L'homme en question, âgé de 70 ans, était arrivé inconscient au Jackson Memorial Hospital de Miami, avec des problèmes respiratoires et un taux d'alcoolémie élevé, et sans papiers d'identité sur lui. Le seul signe distinctif qu'il présentait était un tatouage "Ne pas réanimer", dans lequel le mot "Pas" était souligné, accompagné de sa signature. Des spécialistes de l'éthique ont été appelé devant le cas de conscience de l'équipe soignante... L'homme n'a finalement pas été réanimé et il est mort.

La suite est à lire sur francetvinfo.fr

Retour au sommaire du dossier Ethique et soin

Publicité

Commentaires (0)