EN BREF

Vaccin anti-Covid : l'EMA lance un "examen continu" du vaccin chinois Sinovac

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

L’Union européenne ajoutera-t-elle bientôt un cinquième vaccin anti-Covid aux quatre déjà autorisés sur son marché (Moderna, Pfizer/BioNTech, AstraZeneca, Janssen) ? Dans un communiqué daté du 4 mai, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a en effet annoncé le lancement d’une procédure d’examen continu du vaccin chinois Sinovac. Il s’agit pour le régulateur de déterminer si sa balance bénéfice/risque est positive et justifie une autorisation de distribution sur le territoire européen. Le produit Sinovac, qui a été autorisé en Chine en février et est utilisé dans une vingtaine de pays, dont le Chili, le Brésil et la Turquie, utilise la technique du virus inactivé, qui permet aux patients vaccinés de développer les anticorps nécessaires à la lutte contre la maladie. L’examen en continu, qui consiste à l’étude des données par le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) au fur et à mesure qu’elles deviennent disponibles, devrait ainsi accélérer l’évaluation d’une éventuelle demande d’autorisation de distribution du vaccin, selon l’EMA. Les données elles-mêmes proviennent d'études réalisées en laboratoire, qui suggèrent que le vaccin déclenche la production d'anticorps qui visent le Sars-CoV-2, le virus qui provoque le Covid-19, et pourraient contribuer à protéger contre la maladie, précise ainsi l’agence. Selon des études communiquées au mois de janvier par la Turquie et l’Indonésie, le taux d’efficacité du vaccin Sinovac équivalait à 91,25% et 65,3% respectivement.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)