EN BREF

Vaccination anti-grippale par les infirmiers : des conditions assouplies

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Un décret paru au Journal Officiel du 7 novembre étend les conditions de réalisation de la vaccination anti-grippale par les infirmiers. Effectué depuis 2018 sans prescription médicale par les IDE auprès des personnes pour lesquelles la vaccination est recommandée, l'acte n'est désormais plus conditionné à l'existence d'éventuelles pathologies. Cet élargissement fait suite à la publication de l'avis de la Haute Autorité de Santé, qui préconisait fin octobre 2021 d'étendre de manière pérenne les compétences des infirmiers - et des pharmaciens - pour assurer une meilleure couverture vaccinale en population générale auprès des personnes majeures. Alors que la campagne de vaccination anti-grippale s'est ouverte le 22 octobre dernier, le décret fait donc écho à l'avis de la HAS ; sa parution intervient par ailleurs dans un contexte sanitaire tendu de reprise épidémique (Covid-19) et alors que la co-vaccination (grippe/Covid-19) est une voie que privilégie l'Agence sanitaire pour éviter tout retard de vaccination.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (1)

Phil

Avatar de l'utilisateur

59 commentaires

#1

libéralisme

Ca n'intéresse que les libéraux de récupérer les actes vaccinaux sans passer par un médecin...

Les salariés ont déjà fort à faire avec les injections sans devoir se taper la paperasse en plus !

Et l'intérêt du patient reste d'être vu par un médecin.