EN BREF

Vaccination contre la grippe : la campagne 2020-2021 est lancée !

Cet article fait partie du dossier:

Compétences infirmières

    Précédent Suivant

Dès aujourd'hui et jusqu'au 31 janvier se déroulera la campagne de vaccination anti-grippale grâce à deux vaccins tétravalents commandés cette année en excès de 30 % pour éviter toute pénurie. Plus que jamais en raison de la crise sanitaire et parce que les symptômes de la grippe sont proches de ceux provoqués par le Covid-19, l'invitation à la vaccination est forte. En priorité pour les populations "à risque" (les personnes âgées de plus de 65 ans, obèses et celles atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes et l'entourage des nourrissons de moins de six mois), qui sont attendues en début de camapgne et qui pourront bénéficier d'une vaccination gratuite. Comme le recommande l'Organisation Mondiale de la Sante (OMS) cette année, l'objectif est d'atteindre 75 % de couverture vaccinale parmi les personnes à risque, alors que le niveau effectif n'avait été que de 47,8 % l'an dernier.

Tous les professionnels de santé sont clairement appelés, eux aussi, à se faire vacciner pour éviter de mettre en danger les patients qu'ils suivent. Plus de 300 000 libéraux (infirmiers, médecins, pharmaciens...) ont d'ores et déjà reçu un bon de prise en charge à 100 % du vaccin par l'Assurance Maladie. Au total, près de 16 millions de bons ont été adressés aux personnes visées par les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS). En première ligne, les infirmiers libéraux ont rappelé leur rôle primordial de terrain ont mis en place les outils nécessaires pour promouvoir la campagne. Rappelons-le : aucun risque d'être malade de la grippe à l'occasion de la vaccination. Une action de protection collective qui complète le respect scrupuleux des gestes barrière.

Préconisations de l'Ordre National des Infirmiers

  • deux infirmiers sur trois pensent qu’au regard du contexte d’épidémie de Covid il est d’autant plus important de se faire vacciner contre la grippe saisonnière cette année.
  • les infirmier(e)s sont invités à prendre toutes les précautions possibles pour ne pas contaminer leurs patients, et donc à se faire vacciner. Pour les infirmiers, cela relève du devoir déontologique, de l’impératif d’agir pour la protection des patients rappelle Patrick Chamboredon, Président de l’ONI.
  • Les infirmiers, acteurs engagés dans l’amélioration de la couverture vaccinale. 75% des infirmiers (et 84% des libéraux) pensent qu’on devrait s’appuyer davantage sur les infirmiers dans le déploiement de la stratégie vaccinale.
  • L’Ordre National des Infirmiers rappelle que vacciner ne nécessite pas de diagnostic clinique en amont et demande que :
    - les infirmiers puissent vacciner contre la grippe sans prescription médicale toute personne, majeure ou mineure (en respectant les éventuelles consignes de priorisation - relative à telle ou telle catégorie de population - de la stratégie vaccinale) ;
    - les actes autorisés des infirmiers soient élargis à d’autres vaccinations ;
    - suite à une vaccination, les infirmiers soient en mesure d’actualiser la partie « vaccins » du dossier médical partagé (DMP) du patient.
  • Dans ce contexte sanitaire particulier, les infirmiers, acteurs majeurs de la vaccination, seront une fois de plus au rendez-vous de cette campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Il en va de la santé de nos patients, et notamment des plus fragiles d’entre eux. conclut Patrick Chamboredon.

Lire le communiqué de l'ONI "Lancement de la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière : les infirmiers mobilisés"

Regarder la video dédiée au lancement de la campagne 2020-2021 par l'Assurance Maladie

X

Retour au sommaire du dossier Compétences infirmières

Publicité

Commentaires (0)