EN BREF

La valeur pronostique des cellules tumorales circulantes se confirme

Lors du plus grand congrès international de cancérologie, l’ASCO, le Pr Jean-Yves Pierga présente ses derniers résultats sur les cellules tumorales circulantes. A l’horizon : un nouveau biomarqueur pour les patientes atteintes d’une des formes les plus agressives de cancer du sein.

Les cancers du sein inflammatoires ne représentent que 2 % des cancers du sein. Ils présentent d’emblée des signes d’inflammation de la peau du sein et se caractérisent par une forte agressivité. Dans un tiers des cas, la patiente est déjà porteuse de métastases au moment du diagnostic. En conséquence, le pronostic de ce cancer du sein est beaucoup plus défavorable que celui des autres formes de tumeurs mammaires.

Pour en savoir plus : curie.fr

Publicité

Commentaires (0)