EN BREF

Variole du singe : un arrêté fixe la rémunération des IDEL qui vaccinent

Un nouvel arrêté relatif à la vaccination contre la variole du singe (Monkeypox) vient définir la rémunération des infirmiers libéraux vaccinant dans des structures collectives.

Le texte, publié dans le Journal Officiel du 27 août, concerne également les médecins libéraux et les professionnels salariés œuvrant à la vaccination dans des centres de santé hors de leurs horaires de services. Infirmiers libéraux (IDEL) ou exerçant en centre de santé touchent ainsi 168 euros par demi-journée d’activité d’une durée minimale de quatre heures, précise l’arrêté. La rémunération grimpe à 216 euros la demi-journée si celle-ci est effectuée le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés. En cas d'intervention inférieure à quatre heures, le forfait horaire est égal à 42 euros ou 54 euros le samedi après-midi, le dimanche et les jours fériés, ajoute-t-il.

Le nombre de cas en diminution

Pour rappel, le vaccin utilisé est un vaccin contre la variole humaine, qui a été éradiquée en 1980, dit de troisième génération. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), il y aurait actuellement 16 millions de doses de ce vaccin dans le monde, mais il demeure difficile de connaître l’état des stocks. L’Union européenne aurait toutefois commandé jusqu’à présent 100 000 doses du produit. En France, où la vaccination a été étendue aux groupes les plus exposés, nous avons largement le nombre de doses suffisantes pour la population qui est principalement à risque et principalement concernée par cette maladie, assurait François Braun, le ministre de la Santé, fin juillet. L’épidémie de Monkeypox semble actuellement marquer le pas. Selon son dernier point publié le 23 août, l’OMS recensait 41 000 cas, dont 3 421 en France, soit une diminution de 21%. En tout, la maladie aurait provoqué 13 décès depuis le mois de mai.

Consulter l'arrêté.

Publicité

Commentaires (0)