EN BREF

Une version du nouveau référentiel AS examiné au HCPP

Le projet d'arrêté modifiant l'accès à ces formations se précise : apparemment, 10% des places en institut de formation d'aides-soignants et auxiliaire de puériculture seront réservés aux agents des services hospitaliers pour la validation des acquis de l'expérience.

Ce 5 mars, une version du nouveau référentiel de formation pour les aides-soignants a été examinée par le Haut Conseil des professions paramédicales (HCPP) tandis que la veille s'est tenue une réunion de travail sur le sujet. Plusieurs modifications ont été apportées aux textes à la suite de ces discussions. Parmi les annonces de l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, le 14 février dernier, figure la suppression du concours d'entrée en formation d'AS et d'AP qui sera remplacée par un examen sur dossier dès septembre prochain. Les modifications apportées ces derniers jours portent ainsi sur la composition du jury de sélection. Il est désormais précisé que le binôme d'évaluateurs sera composé, selon la formation concernée, d'un aide-soignant ou d'un auxiliaire de puériculture qui sera impérativement en activité professionnelle, ainsi que d'un formateur infirmier ou cadre de santé, issu spécifiquement d'un institut de formation paramédicale.

Le texte apporte également des modifications concernant le minimum de places ouvertes au sein de chaque institut de formation dédiée aux candidats inscrits dans le cadre de la validation des acquis de l'expérience (VAE). Ce quota, initialement fixé à 5% des places, est élevé à 10%. Cela concerne les agents des services hospitaliers (ASH) de la fonction publique hospitalière (FPH). Une durée minimum de service de 3 ans est ajoutée pour pouvoir postuler pour ces professionnels.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur Hospimedia

Publicité

Commentaires (0)