EN BREF

"Vivre Covid-19" : l'étude de France Assos Santé pour connaître l'impact de la maladie

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

France Assos Santéun réseau regroupant 85 associations de patients, lance lundi 30 novembre une étude, "vivre-Covid-19" : chaque participant devra répondre chaque mois jusqu'en mai 2022 à un questionnaire de 5 minutes. L'objectif : mesurer les conséquences de la crise sur l'état psychique de la population. 

Une phase pilote a été menée au printemps, pendant le premier confinement, auprès de 2 000 répondants. Les premiers retours montrent une anxiété ressentie par près de 79 % des personnes interrogées et une prise en charge dégradée pour 61,5 % d'entre eux, qui ont eu un rendez-vous déprogrammé (sans nouvelle date proposée dans près de 33 % des cas), selon le réseau associatif. Pour autant, le nombre de réponses de la phase pilote est trop faible pour parler de résultats solides. Ce sont des tendances qui donnent à voir quelque chose mais attendons : statistiquement, il nous faut avoir plus de répondants pour pouvoir dire que nos résultats sont justes et solides, explique l'une des responsables du projet. Cette fois, France Assos Santé espère recueillir les réponses de 10 000 volontaires pour mener son étude. Les questions portent sur trois thèmes : l'anxiété, la prise en charge et la vie courante.

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)