×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 559994

AU COEUR DU METIER

#Solidarité : des logements vacants pour réduire les déplacements des soignants

Cet article fait partie du dossier :

Epidémiologie

    Précédent Suivant

Les soignants exerçant dans les grandes villes font souvent de longs déplacements entre leur domicile et leur lieu de travail, ce qui leur ajoute de la fatigue dans un contexte de charge de travail importante. Une jeune start-up leur propose de leur mettre à disposition des logements vacants proches des établissements hospitaliers moyennant un coût raisonnable et ajustable. Une action concrète comme on aimerait en voir plus souvent...

soignante fatigue maison

Une initiative concrète qui peut permettre à bon nombre de soignants d’éviter les déplacements souvent chronophages entre leur domicile et leur lieu de travail.

La deuxième vague de l’épidémie de COVID-19 semble avoir atteint son pic et amorcé une rapide décrue. Mais le nombre de malades hospitalisés, souvent dans des services de soins intensif, reste important et fera l’objet d’une baisse à la pente plus douce que pour l’identification de nouveaux cas.

Une opération #Solidarité pour les soignants

Pour tenir le choc, le personnel soignant, déjà très impacté physiquement et psychologiquement, a impérativement besoin de limiter ses déplacements pour pouvoir se reposer et faire face à la situation dans les meilleures conditions possibles. C’est ainsi que BeMyHome, jeune start-up spécialiste des locations de courtes durées de type Airbnb, lance une opération #Solidarité avec le personnel soignant en lui proposant plusieurs appartements à Lyon, dans le but de les aider à simplifier leur organisation au quotidien. Cette opération, lancée lors de la première vague du Covid-19, a déjà logé 70 à 80 personnels soignants dans des appartements dont le tarif était d’environ 20€ par jour.

Une conciergerie mettent à disposition des logements vacants

Be My Home souhaite maintenant étendre son opération #Solidarité à Paris et Marseille, très touchées par la crise sanitaire, mais également dans d’autres grandes villes françaises. Pendant le reconfinement, nombre de propriétaires et de locataires ont laissé leurs appartements vides (résidences principales ou secondaires) pour se confiner ailleurs (notamment grâce au télétravail). Be My Home leur lance un appel afin qu’ils participent à cette opération #Solidarité et mettent à disposition leur logement vide au personnel soignant. L’agence s’occupe quant à elle de la création des annonces, de la remise des clefs autonome et sans contact, de la gestion des cautions, de la fourniture du linge et fournit un contact permanent durant tout le séjour. La conciergerie éco-responsable s’engage également à nettoyer en profondeur chaque appartement, avec des produits à base de javel, pour éviter toute contamination par le Covid-19.

Une action concrète pour lutter contre l’absentéisme

Mieux que les longs discours ou les annonces de certains organismes visant à venir en aide aux soignants en leur apportant des soins psychologiques, qui s’avèrent souvent insuffisants, cette opération #Solidarité est une initiative concrète qui peut permettre à bon nombre de soignants d’éviter les déplacements souvent chronophages entre leur domicile et leur lieu de travail. Bien sûr, cela a un coût, même si les tarifs pratiqués sont raisonnables et ajustables à la journée. Alors que l’absentéisme se propage dans les hôpitaux pour cause de fatigue extrême liée à la conjoncture, ces derniers pourraient participer au financement de ce type d’opération afin de garder leurs effectifs intacts et agir pour l’attractivité de ces métiers.


Rédacteur en chef www.cadredesante.com
bruno.benque@cadredesante.com
@bbenk34

Retour au sommaire du dossier Epidémiologie

Publicité

Commentaires (0)