ADMISSION EN IFSI

Concours ifsi - épreuve de culture générale - Institut en soins infirmiers de Savoie

Institut de Formation en Soins Infirmiers de Savoie. Culture générale - Épreuve de sélection en vue de l'admissibilité – Session du 16 mars 2011

Étude d'un texte relatif à l'actualité dans le domaine sanitaire et social

« L'épreuve écrite comporte l'étude d'un texte comprenant 3000 à 6000 signes, relatif à l'actualité dans le domaine sanitaire et social. Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d'en commenter les éléments notamment chiffrés, et de donner un avis argumenté sur le sujet. Cette épreuve permet d'évaluer les capacités de compréhension, d'analyse, de synthèse, d'argumentation et d'écriture des candidats. »

Article 15 de l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au diplôme d'Etat d'infirmier (extrait)

Cette épreuve d'une durée de deux heures est notée sur 20 points :

  • 18 points attribués aux questions,
  • 2 points réservés à l'orthographe, à la syntaxe et au respect des consignes pour l'ensemble de l'épreuve.

Pour être admissible, vous devez obtenir une note au moins égale à 10 sur 20.

Une note inférieure à 8 sur 20 à cette épreuve est éliminatoire.

Instructions générales

  • Vérifiez que votre sujet est complet : 3 pages y compris celle de garde,
  • Vous devez répondre dans l'ordre des questions,
  • Vous devez utiliser un stylo d'une même couleur (bleu ou noir) pour l'ensemble de la copie,
  • Vous ne devez pas recopier la question mais seulement indiquer son numéro,
  • Les réponses doivent être rédigées,
  • Les copies étant anonymes, vous ne devez pas joindre votre brouillon à la copie.

Le Premier ministre François Fillon a attribué mardi 23 novembre le label de Grande Cause nationale pour 2011 au collectif d’associations « Pas de solitude dans une France fraternelle« , constitué autour de la Société de Saint-Vincent-de-Paul. La canicule de 2003 avait révélé au grand jour la solitude dans laquelle se trouvaient des milliers de personnes âgées, décédées du fait de cet isolement. Aujourd’hui, une étude réalisée par la Fondation de France témoigne de ce mal profond qui touche toute la société. Souffrir de la solitude, c’est quand on ne manque à personne, c’est avoir la sensation de disparaître aux yeux du monde. Cela touche des personnes de tous les âges et de toutes les catégories sociales. L’étude de la Fondation de France pour la première fois apporte des chiffres concrets sur l’étendue du phénomène.

Étude de la Fondation de France

Cette étude pionnière sur le sujet a été réalisée auprès de 4000 personnes âgées de 18 ans et plus selon la méthode de quotas (âge, sexe, catégorie socioprofessionnelle, territoire). Les données de l’enquête de la Fondation de France publiée en juillet 2010 font frémir.4 millions de personnes en France souffriraient de solitude, soit 9% de la population nationale. Pas de liens amicaux, familiaux ni amoureux, ni de relations de voisinage. 11% des Français se considèrent comme « seuls ». 1 Français sur 10 a moins de 3 conversations personnelles par an.

La solitude ne doit pas être ressentie comme un mal bénin. 5% des Français en souffrent véritablement, du fait d’une impossibilité de communiquer, de tisser des liens avec autrui, de partager des émotions. En conséquent, les personnes seules éprouvent en plus souvent le sentiment d’inutilité, de culpabilité, de détresse, de dégoût de soi, ce qui débouchera parfois par des pulsions suicidaires. 2 millions de personnes ressentent la solitude comme une souffrance aigue. La difficulté est de sortir de cette situation d’isolement. Ainsi, 80% des personnes isolées le sont depuis longtemps. L’engrenage est tel que ces personnes ont du mal à se projeter, à s’en sortir. Et plus le temps passe, plus cela devient compliqué.

Une solitude qui touche tous les âges

Il serait faux de considérer la solitude comme un mal qui touche uniquement les personnes âgées. S’il est vrai que les personnes de plus de 75 ans répondent à hauteur de 16% être en état de solitude, les plus jeunes aussi ne sont pas épargnés désormais.

9% de la population âgée de 40 à 49 ans se trouve en état d’isolement objectif, c’est-à-dire sans aucun lien social (familial, amoureux, amical, professionnel). Parmi les 4 millions de Français qui ressentent la solitude, 1 million a moins de 50 ans et 2 millions moins de 60 ans. Il s’agit là de données tout à fait préoccupantes, puisque les seniors arriveraient mieux à faire le deuil de leur vie sociale. Pour ce qui est des 40-60 ans, la solitude s’accompagne souvent d’une grande détresse. Odile de Laurence, responsable de l’Observatoire de la Fondation de France, tire la sonnette d’alarme : « La grande majorité de ces personnes a perdu contact avec son entourage suite à une rupture familiale ou à la perte de son travail, pour la plupart il y a déjà plusieurs années. Et beaucoup vivent dans la précarité. Cet isolement touche autant les citadins que les ruraux, et cela dès l’âge de 40 ans. Quand ces résultats sont sortis, nous avons pris un coup de massue sur la tête. Il faut absolument réagir. »

Une perte des liens sociaux à tous les niveaux

19% des Français n’ont pas de relations amicales régulières, c’est-à-dire qu’ils ne sont amenés à rencontrer leurs amis ou à échanger avec eux à distance, que deux à trois fois par an. 9% des Français déclarent n’avoir aucun ami.

Les liens familiaux aussi se réduisent. 33% des Français ne rencontrent pas les membres de leur famille au-delà de quelque fois dans l’année. Les liens professionnels sont difficiles à tisser : 20% des Français estiment qu’il ne leur est pas possible de développer une relation amicale au travail, c’est-à-dire que dans le cadre de leur travail, il ne leur arrive jamais de d’aborder d’autres sujets que le travail. 1 Français sur 2 n’entretient aucune relation de voisinage.

Pour 56% des Français, l’isolement objectif est associé à une rupture familiale (divorce, décès du conjoint, départ des enfants). Ensuite, la perte d’emploi, un déménagement, un changement dans la vie professionnelle affecte aussi profondément le réseau social. 14 % des personnes associent leur isolement à la perte de leur emploi.

Une inégalité face à l’isolement

Les personnes ayant un revenu faible sont plus facilement touchées par la situation d’isolement. Les personnes dont le revenu est inférieur à 1000 euros ont 4 fois plus de chances d’être en situation d’isolement objectif. Il a été établi, grâce à l’enquête, que la corrélation entre pauvreté et isolement est forte, de même qu’entre capital social et capital économique.

Les catégories les plus touchées par l’isolement et la solitude sont les personnes âgées seules et dépendantes, les foyers monoparentaux précaires suite au départ des enfants, les couples « repliés » qui n’ont pas développé de liens autres que celui du conjoint, les personnes malades, les personnes en situation de handicap, les travailleurs pauvres et les travailleurs indépendants.

Un fait important que l’enquête souligne est la très faible disparité du point de vue géographique. Les personnes se sentent aussi seules en ville qu’en campagne.

Si l’isolement objectif se définit comme une absence de contact social réelle, 11% de la population français se dit en état d’isolement bien que disposant d’importants liens sociaux. Bien des Français peuvent avoir un travail, des amis, un partenaire de vie et se sentir seuls pour autant. La plupart d’entre eux s’accorderont à dire qu’il s’agit là d’un phénomène en aggravation. Il apparaît évident que le phénomène de solitude semble bien plus étendu qu’il n’en paraît.

Une réaction des autorités semblait opportune face à ce mal contemporain. Ainsi, la lutte contre la solitude a obtenu le label Grande cause nationale 2011.

Publication Internet Décembre 2010

Question n°1 - 3 points

Reformuler le thème du texte en une phrase.

Question n°2 - 6 points

Relever les principales caractéristiques de la solitude évoquées dans le texte. Votre réponse doit être rédigée.

Question n°3 - 9 points

Comment pouvez-vous expliquer l'aggravation de cet état de solitude ? Argumenter.

Publicité

Commentaires (4)

Oreily

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#4

Pour @Anonyme974

Bonjour,

Le concours se déroule en présentiel (écrit et oral), généralement au sein de (ou des) l'institut(s) où vous postulez.

Pour en savoir plus sur le concours, je vous invite à lire cette page : http://bit.ly/1ROUvRV

Et les dates figurent sur ce lien : http://bit.ly/1OZ9INA

Anonyme974

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

Inscription

Bonjour,
je suis actuellement en 1ere, et je souhaite passer le concours infirmiers. Mes professeurs m'ont prévenu que ce concours se fait durant l'année Terminale. Je voulais donc vous demander, quand est ce que les dates d'inscription seront disponible Mais aussi, je vis à La Réunion mais si je veux passez un concours en Métropole comment dois je procéder ? Ma présence est elle obligatoire ?
Merci.

Bernadette Fabregas

Avatar de l'utilisateur

264 commentaires

#2

Pas de corrigés...

Bonjour, merci de votre visite. Pour répondre à votre question, nous ne publions pas de corrigés (d'ailleurs nous ne les avons pas) car chaque centre d'examen dispose de sa propre grille de corrections. Que cela ne vous empêche pas de réussir ! Bonne chance donc...

benlegone

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

Corrigé ?

bonjour a toute l'équipe,
voila je me prepare en ce moment, ou plutot je finis ma preparation, et n'ayant plus de sujet car j'ai fais tout ce qui pouvait se faire sur mes bouquins, je me demandais si vous auriez les correction des 2 sujet que vous proposez ? celui de la Savoie, ainsi que ce lui de saint-Egreve ! voila merci a vous et bonne continuation !