ADMISSION EN IFSI

Concours infirmier – Que faire après un échec ?

par .

Sur le forum d'infirmiers.com, plusieurs utilisateurs se demandent comment surmonter un échec après avoir tenté le concours infirmier. La communauté leur donne des conseils pour remonter la pente et mieux appréhender la suite.

révisions études fatigue

En cas d'échec au concours infirmier, il est nécessaire de prendre du recul pour rebondir au plus vite.

Que faire après un, voire plusieurs échecs au concours infirmier ? La question se pose régulièrement sur le forum, et les infirmiers ne sont jamais avares de conseils pour guider au mieux les candidats au concours.

Néophyte7 est titulaire d'un baccalauréat scientifique depuis 2014. J'ai été en fac de médecine par la suite mais j'ai dû arrêter à cause d'un accident. J'ai donc été en fac de bio, cela ne m'a pas plu du coup j'ai passé les concours infirmiers. Je ne les ai pas obtenus à cause des tests psychos.. J'ai donc décidé de faire une prépa longue auprès d'un lycée public mais voilà les résultats sont tombés et je ne suis toujours pas admissible… J'attends les résultats de deux concours aide-soignants. Je suis vraiment démotivée. Ca m'affecte beaucoup d'avoir bossé une année pour finalement ne pas l'avoir. Je ne sais plus quoi faire. Que vais-je faire si je n'ai rien ? Une fac ? Non, je ne veux plus retourner à la fac, c'est une perte de temps. Trouver du travail ? Sans formation ça va être difficile. Voilà je suis dans la tourmente.... Les membres de la communauté d'infirmiers.com tentent de l'encourager et lui donnent quelques pistes pour aborder plus sereinement l'avenir. Ainsi, Jo_Bis lui conseille d'aller à l'IFSI pour voir ce qui a cloché dans les épreuves CG et TP. L'objectif est de savoir où vous pouvez progresser. Et d'ajouter il faut vous remobiliser. Essayez de travailler en tant qu'agent des services hospitaliers (ASH) en intérim à l'hôpital ou dans un EHPAD. Cela vous donnera un bon point de vue de la profession, une maturité. En ce qui concerne les épreuves d'admission, travaillez à votre rythme. Faites-vous aider de professionnels.

De son côté, Justine69 a également tenté le concours infirmier à deux reprises et a échoué. Elle se demande comment envisager la suite. Pour le moment, elle travaille en tant qu'ASH dans une clinique, mais elle s'en lasse et aimerait faire beaucoup pour les patients. Je me suis donc dis pourquoi pas devenir aide-soignante. Le contact avec les patients, prendre soin d'eux m'intéresse énormément. J'aimerais faire plus que nettoyer leur chambre, explique-t-elle. Elle envisage donc de passer le concours d'aide-soignant et de faire une préparation pour le concours IFSI. Yoshii était dans une situation similaire et a travaillé en tant qu'ASH. Néanmoins, elle avait réussi le concours et était sur liste d'attente. Je pensais que je n'étais pas à la hauteur pour cette formation et ce métier, raconte-t-elle. Puis j'ai décidé d'envoyer plein de courriers, avec peu d'espoirs… Mais j'ai été appelée par un IFSI ! Partir à 800 km ou retenter le concours l'année suivante sachant que les candidats seront toujours aussi nombreux et qu'il sera toujours aussi difficile d'être en haut de la liste… Je n'ai pas hésité et je suis partie. Je suis entrée en formation en septembre et je m'épanouis plus que ce que j'aurais pu imaginer. J'ai vu dès le premier semestre que j'avais les capacités et je ne regrette pas mon choix. Camcam0127 a elle aussi exercé en tant qu'ASH après avoir échoué quatre fois au concours infirmier. Au final, j'ai mis deux ans pour obtenir l'écrit, mais j'ai bénéficié de bonnes expériences professionnelles, estime-t-elle. Avec de la persévérance et de la volonté, j'ai enfin réussi ce que je voulais.

Que faire en attendant de repasser son concours infirmier ?

Il convient tout d'abord de mettre le doigt sur ce qui a provoqué l'échec au concours. Si ce sont les tests psychotechniques ou la culture générale qui ont posé problème, il faut persévérer et continuer de réviser et de s'entraîner. De nombreuses ressources permettent de se préparer seuls. D'autres personnes préfèrent opter pour une prépa pour mettre tous les atouts de leur côté. Quant à l'oral, il nécessite lui aussi de se préparer de manière optimale.

La majorité des concours infirmiers se déroule durant le printemps, mais certains établissements organisent un concours en automne. En cas d'échec, il n'est donc pas nécessaire d'attendre un an avant de retenter sa chance.

Les candidats sur liste complémentaire peuvent également se renseigner auprès des IFSI déficitaires. Il ne faut donc pas hésiter à envoyer des courriers ou contacter les établissements, car les listes évoluent au fil des désistements. Néanmoins, cela nécessite parfois d'être très mobile.

Comme l'ont fait plusieurs candidats, il est possible de travailler en tant qu'ASH en attendant de repasser les concours. Il s'agit d'un choix judicieux puisque travailler dans le milieu ne peut qu'être bénéfique pour la suite.

Enfin, certains bacheliers ayant échoué au concours infirmier s'inscrivent à la fac dans une filière qui pourra leur être utile lors de leur formation infirmière (psychologie, biologie, sociologie…). Il s'agit d'une solution qui permet aux étudiants d'être en poursuite d'études ce qui permettra de bénéficier d'un financement du Conseil régional lors de la réussite du concours infirmier.

Bien sûr, on vous souhaite de réussir vos concours sans encombre dès la première tentative !

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE Journaliste Infirmiers.comaurelie.trentesse@infirmiers.com @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Témoignages concours

Publicité

Commentaires (0)