ADMISSION EN IFSI

Concours - Gérer les retours négatifs de l'entourage

par .

Sur le forum d'Infirmiers.com, libellulay, qui entame une reconversion professionnelle pour devenir infirmière, est confrontée aux retours négatifs de son entourage. La communauté d'Infirmiers.com lui donne quelques conseils pour éviter que ses doutes ne se transforment en abandon.

Publication archivée - Conformément à la réforme sur l'universitarisation des formations en santé.

Libellulay a récemment décidé de tenter le concours en vue d'intégrer un institut de formation en soins infirmiers. Âgée de 40 ans et en pleine reconversion professionnelle, elle doit faire face aux avis négatifs de son entourage sur la profession infirmière. Elle cherche des conseils pour mieux gérer ces remarques.

Depuis que j'ai annoncé à mon entourage que j'allais tenter le concours infirmier, les retours que j'en ai ne me réconfortent pas et n'aident pas à chasser mes doutes. Entre les horaires qui sont atroces, le manque de personnel, le burn out, les gens qui connaissent quelqu'un qui n'en pouvait plus et j'en passe, j'avoue que ma motivation en prend un coup parfois, même si j'essaie de rester déterminée et d'avancer. Je me demandais si vous aviez eu droit à ce genre de remarques et comment vous y avez fait face. D'après mes investigations sur le sujet, j'ai pu m'apercevoir que oui, il y a beaucoup de soignants en détresse et d'autres qui s'éclatent mais du coup, les places sont chères ! Par contre, le milieu hospitalier semble avoir mauvaise réputation... Bref, à cette heure là, j'avoue que je ne sais plus quoi penser !

fatigue harcèlement

Gérer les remarques de ses proches est loin d'être évident lorsque l'on tente le concours infirmier dans le cadre d'une reconversion professionnelle.

Sur le forum d'Infirmiers.com, la communauté l'invite à relativiser. Dîtes-vous bien que si vous êtes motivée, que si c'est ce métier que vous voulez faire et aucun autre, rien ni personne ne vous fera flancher, estime Jo_Bis. Infirmier, ce n'est pas facile, ça ne l'a jamais été !. Pour Patt, tous ces aspects négatifs sont plutôt vrais et il y en a encore d'autres. Il y a aussi les patients qui te dénigrent. Les odeurs, les corps affaiblis ou que tu vois pourrir, la mort, les annonces de maladies, le harcèlement des familles/de ton cadre/de tes collègues... Il y a ce risque de ne pas être attentif à un moment et de faire une erreur grave. Il y a tous ces soins peu agréables ou ragoutants. Ces soins où l'on fait mal aux gens. Il y a… Des aspects négatifs, il y en a beaucoup. À vous de voir si c'est un frein et si ce qui vous intéresse le vaut. Certes on est tous différents et les avis sont subjectifs mais on ne peut nier la réalité. Les conditions de travail ne sont pas géniales. On est loin de pouvoir être satisfait de soi après chaque journée de travail. De son côté, augusta considère que de manière générale, il vaut mieux s'écouter soi qu'écouter les autres. Vous seule savez ce dont vous avez envie, réellement. Les autres ne sont pas à votre place dans votre boulot actuel, les autres ne vivent pas votre "ras-le-bol" et votre envie de changement. Les doutes font partie de la vie et de ses changements ! Écoutez-vous...

D'autres personnes choisissent de ne pas révéler qu'ils ont décidé de passer le concours infirmier pour éviter les jugements hâtifs. Je n'ai dit à personne que je passais le concours, raconte Lenalan. Les gens parlent à tort et à travers sans connaître et vous plombent le moral en moins de deux, donc autant ne rien leur dire et les mettre devant le fait accompli. Et si tu n'as pas le concours, incident clos, tu n'as même pas besoin d'en parler. Mais comme c'est trop tard pour toi et que c'est dit, la meilleure chose à faire est encore de les laisser parler dans le vide sans te laisser atteindre.

Leopold Anasthase conseille, au contraire, de laisser les doutes s'exprimer. Si vous avez un passé professionnel, posez-vous la question, est-ce que ça vaut le coup de tout remettre en question, de redevenir débutante, étudiante à quarante ans, avec tout ce que cela implique ? Il rappelle également que passer le concours n'engage pas à faire les études, et encore moins à exercer la profession infirmière.

Quoi qu'il en soit, gageons que libellulay fera le choix qui lui convient le mieux et qui lui permettra de s'épanouir, tant dans sa vie personnelle que dans sa vie professionnelle.

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Publicité

Commentaires (1)

libellulay

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#1

merci

Tiens, ça fait tout drôle de voir mon post à l'honneur!
J'en profite pour vous remercier pour vos encouragements!
En effet, ce n'est pas une décision facile à prendre ni à assumer mais à présent, je fonce et essaie de me concentrer sur les personnes positives qui croient en moi (et il y en a).
Quelle que soit l'issue, je suis fière de cette expérience qui me fera de toute façon avancer!