ADMISSION EN IFSI

Culture générale 2006 - Paris

Sujet épreuve de culture générale IFSI Virginie Olivier - Paris, mars 2006

Q1

Le 20 décembre, le quotidien Libération consacre sa une au piratage, avec un titre choc : "Le Net sous les verrous". Tonalité de l'article : le texte que s'apprête pas à faire voter le ministre en consacrant le principe du verrouillage généralisé des fichiers est un cadeau aux industries de la culture - majors du disque, du cinéma, sites payants, fabricants de logiciels. Qualifié de "liberticide" parce qu'il implique, de fait, une surveillance étroite des internautes, le texte se veut pourtant apaisant en introduisant l'idée d' "une riposte graduée" aux pirates du dimanche. Mais il cadenasse, dans le même temps, la tonalité des échanges sur la toile en imposant des normes de protection draconiennes.(...)
Puisque semble revenue l'urgence de réfléchir, proposons-en une autre, d'urgence : qu'on cesse enfin de considérer les internautes comme un vaste corps homogène et vaguement délinquant - un pour tous, tous pourris? -, obsédés par la gratuité et méprisant les artistes comme leurs droits.
Emmanuel Tellier , Télérama n° 2921 , 4 janvier 2006


QUESTION
:
Selon vous, le téléchargement de musique et de films sur Internet doit-il être réglementé ?
Consigne : vous étayerez votre position de trois arguments en 15 lignes environ

Q2

Les dons d'organes manquent : en 2004 sur 11500 patients en attente d'une greffe, 4000 seulement ont pu être transplantés et 260 sont morts faute de greffons.
Pourtant selon la dernière enquête de l'agence de la bio médecine (qui gère les transplantations en France), 74% des Français se déclarent prêts à donner leurs organes. Mais dans la réalité, le taux d'opposition reste stable : aux alentour de 30 à 32%. "On n'a pas à expliquer son refus, souligne le Pr Daniel Marcelli, spécialiste du sujet au Centre hospitalier Universitaire de Poitiers. Mais, donneur ou pas, il faut en parler avec ses proches."
Dans 50% des cas, la famille refuse le prélèvement car la question n'a jamais été évoquée auparavant avec le défunt. C'est justement parce qu'elle en avait déjà discuté en famille que, après le décès brutal de son petit garçon , Monique a pu dire "oui" à l'équipe médicale : "Grâce qu don de ses organes, je sais qu'on continue à parler de lui. Ça donne un sens à la mort."
VIVA  novembre 2005


QUESTION
:
Pourquoi la question du don d'organes est-elle si peu évoquée dans notre société ?
Consigne : - Rédigez votre réponse en 20 à 30 lignes
- votre écrit comportera une introduction, un développement et une conclusion

Q3

La violence à l'encontre des femmes est un problème majeur qui concerne tant la santé que les droits de la personne humaine. A tout moment de leur vie, que ce soit dans l'espace public ou " à l'abris" au sein de l'espace familial, les femmes sont exposées à des violences physiques, sexuelles et psychologiques, trop souvent subies dans le silence comme une fatalité, voire même déniées par les victimes elles-mêmes. L'organisation mondiale de la Santé, reprenant les termes adoptés par l'Assemblée Générale des Nations Unies, donne la définition suivante de la violence à l'égard des femmes : "Tout actes de violence dirigé vers le sexe féminin, et causant ou pouvant causer aux femmes un préjudice ou des souffrances physiques, sexuelles ou psychologiques, y compris la menace de tels actes, la contrainte ou la privation arbitraire de liberté, que se soit dans la vie publique ou dans la vie privée".
La violence englobe donc, outre les coups et les sévices corporelles, les sévices sexuelles, les comportements dévalorisants tels que les violences verbales, menaces, chantage, le proxénétisme et la prostitution, le harcèlement sexuel et l'intimidation au travail, les mutilations génitales féminines et autre pratiques traditionnelles préjudiciable à l'intégrité et la dignité de la femme, les violences exercées au sein des institutions et la violence économique.
Bernard Kouchner. " Les femmes de victimes de violences conjugales, le rôle des professionnels de santé" in la documentation française 2001


QUESTION
:
La violence envers les femmes a toujours existé: expliquez pourquoi à l'époque actuelle on dénonce la violence chez la femme ?
Consigne : - 3 réponses sont attendues
- Réponse rédigée en 15 lignes environ

Q4

Que lit-on et pourquoi?... Là encore l'appartenance à une catégorie socioprofessionnelle, le niveau d'étude, le sexe et l'âge impliquent des goûts spécifiques; La préférence des hommes va vers les romans policiers et d'espionnage, les ouvrages de sciences et techniques, d'histoires et de bandes dessinées. Avec les hommes, les femmes partagent le goût pour les romans cultivés, les essais politiques et philosophiques, les classiques. L'éclatement des familles, les nouvelles conditions de vie ont rendus nécessaires la lecture de livres pratiques répondant à un besoin d'information de conseil, de savoir jusque là transmis oralement de générations en génération. Ces lectures sont pratiquées de façon ponctuelles et immédiates en vue de résoudre toute sorte de problèmes, qu'ils soient de santé ou psychologiques, d'aménagement, culinaires, de bricolage ou de jardinage. La vente de cette catégorie d'ouvrage a nettement augmenté depuis la diminution du temps de travail; ils ont la faveur des femmes et des membres de catégories populaires. La lecture est aussi un moyen de se former ou d'actualiser ses connaissances dans le domaine professionnel. Les hommes sont plus nombreux à lire des ouvrages techniques et scientifiques, qu'ils soient cadres, ingénieurs ou ouvriers. Les femmes, plus tournés vers les métiers éducatifs, de soins, d'assistance et de services se penchent d'avantage vers les ouvrages et les revues consacrées aux sciences humaines.
C. Horellou-Lafarge , Sciences humaines n° 161 p.38

QUESTION
:
Identifiez dans le texte trois rôles dévolus à la lecture, en les argumentant.
Consigne : - Pas de paraphrase du texte
- Réponse rédigée en 12 à 15 lignes.

Q5

En 2001, Jamie Olivier, jeune prodige de la cuisine anglaise, avait eu l'idée de recruter quinze jeunes sans diplôme, au chômage ou à la rue, de les former en quelques mois et d'ouvrir un grand restaurant. Sous les caméras de Chanel 4, 5 millions de spectateurs avaient assisté en direct au coup de gueule de Jamie contre ses recrues et à la naissance de Fifteen, école de cuisine le jour et restaurant le soir. Trois ans plus tard, Fifteen ne désempli pas. Olivier a déjà formé 156 cuistots et ouvre un Fifteen à Amsterdam. Cette réussite a du inspirer un autre chef britannique, Al Crisci, qui annonce pour bientôt l'ouverture du premier restaurant en prison, avec une équipe de soixante détenus de Highdown, dans le Surrey. "Je veux que se restaurant ressemble à n'importe quel endroit à la mode", dit-il. Pour environ 25€ le visiteur qui aura passé les sas de sécurité dégustera, sous l'oeil des caméras de surveillance, un consommé paysanne (en français dans le texte), des endives au copeaux de jambon serrano, des paupiettes de poulet à la mousseline d'épinards, une sole marinée au miel. Le nom du restaurant ? The Clink, terme anglais formé d'une onomatopée, qu'on peut traduire pas "menottes", "boulet" ou "taule".
VIVA , novembre 2005


QUESTION
:
Après avoir dégagé l'idée principale de ce texte, donnez lui un titre et expliquez-en quoi le choix.
Consigne : - L'idée principale doit être rédigée en 1 phrase
- Le choix du titre doit être expliqué en 4-5 lignes.

Publicité

Commentaires (0)