CONCOURS IFSI

Concours Quiz – 10 points à connaître sur l’interruption volontaire de grossesse

Récemment, le débat sur l’IVG a été relancé suite aux propos du président du Syngof (le syndicat des gynécologues-obstétriciens de France) qui a déclaré ne pas pratiquer d’IVG. Selon lui, cet acte s’apparente à un homicide. Mais quel est le cadre légal qui régit l’IVG ? Voyez si vous avez bien suivi l'actualité sur le sujet : combien de temps mettrez-vous à répondre à ce questionnaire ? Candidats au concours infirmier d’octobre 2018 (le tout dernier), à vous de jouer !

1. La loi Veil autorisant l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en France se nomme ainsi du nom de la ministre de la santé qui l’a défendu jusqu’à sa promulguation le 18 janvier 1974.

2. Les médecins ont le droit de refuser de pratiquer une IVG mais doivent réorienter la patiente vers un confrère prompt à effectuer cet acte.

3. Les sages-femmes ont le droit de pratiquer en France les IVG médicamenteuses.

4. L’IVG est intégralement remboursée mais une semaine de réflexion demeure obligatoire.

5. En France, il y a davantage d’avortements pratiqués en métropole que dans les DROM.

6. Les femmes de 25-30 ans sont les plus concernées par l’avortement.

7. En tout, en France, un tiers des femmes aurait recours à l’IVG une fois dans leur vie.

8. De 2010 à 2014, 3 avortements sur 4 pratiqués en Afrique et en Amérique latine n’étaient pas sécurisés.

9. On estime que plus de la moitié de tous les avortements à risque dans le monde ont eu lieu en Afrique.

10. Il existe une journée mondiale du droit à l’avortement.

Alors on en est où ?

  • 10 bonnes réponses - Bravo, vous êtes un expert sur le sujet !
  • Entre 5 et 9 bonnes réponses – C'est bien, vous connaissez l’essentiel, mais vous pouvez encore vous améliorer !
  • Entre 0 et 4 bonnes réponses – Aïe ! Il va falloir réviser encore en peu pour être au top de vos connaissances sur le sujet.

Pour continuer à vous préparer au concours, il ne vous reste plus qu'à vous entraîner !
Bonne chance à tous !

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Publicité

Commentaires (1)

le vieux

Avatar de l'utilisateur

11 commentaires

#1

Vieux et content de l'être

Rentrer dans le métier bien avant 1976 et quand je pense toujours à ce que j'ai vu après, il y a un tout petit peu lieu d'espérer lorsqu' un médecin( qui a prêté le serment d'Hippocrate) "ose" encore aujourd'hui, devant le matraquage (média, planning dit "familial", gouvernement, panthéonisation, bourrage de cranes en IFSI ou ailleurs, etc.), traiter un avortement volontaire d'homicide. Grand courage à vous, docteur, surtout pour la suite...
Hélas, nous n'avons pas tout vu dans la dégénérescence programmée avec la PMA et la GPA.