trouvez votre poste en quelques clics

EMPLOI

Emploi infirmier : plus d'effectifs en 2015 mais moins de de fonctionnaires

par .

Cet article fait partie du dossier :

Conseils emploi

    Précédent Suivant

En 2015, les effectifs infirmiers dans les établissements de santé en France ont augmenté par rapport à 2014, selon l'ouvrage de la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) Les établissements de santé – édition 2017 publié le 29 juin 2017. Néanmoins, le nombre de titulaires et de stagiaires de la fonction publique hospitalière a tendance à diminuer. Explications.

couloir d'hôpital

La fonction publique hospitalière regroupe le plus grand nombre d'infirmiers (232 649 professionnels).

312 532 infirmiers sont en exercice au sein d'un établissement de santé en France en 2015, selon l'ouvrage Les établissements de santé – édition 2017, publié par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques (DREES) le 29 juin 2017. Cela représente une progression de 0,6 % par rapport à 2014. Le nombre d'infirmiers employés en CDD a augmenté de manière conséquente (+10,8%), passant ainsi de 21 035 à 23 582. Le nombre de personnels en CDI a quant à lui connu une augmentation moindre (+0,3%) et se chiffre à 78 008 employés. En revanche, les effectifs des titulaires et stagiaires de la fonction publique hospitalière ont diminué de 0,4 % et s'élèvent à 210 943 en 2015. Une grande majorité des infirmiers exerce au sein d'un établissement public (232 649). Les établissements privés à but non lucratif dénombrent 35 060 professionnels et les établissements privés à but lucratif 44 823.

Un salaire débutant de 21 897 euros net en moyenne

Dans son document, la DREES ne détaille pas le salaire des infirmiers. Néanmoins, elle se penche sur celui, en 2014, des professions intermédiaires soignantes, sociales, administratives et techniques dont les IDE font partie. Ainsi, le salaire des infirmiers semble plus élevé dans le secteur public, où ils touchent en moyenne 27 919 euros net. Dans le secteur privé à but non lucratif, le salaire net annuel des IDE s'élève en moyenne à 26 213 euros et à 25 869 euros dans le secteur privé à but lucratif. Comme on peut l'imaginer, en fonction de l'âge, la rémunération n'est pas la même. Un infirmier âgé de moins de 30 ans est susceptible de toucher un salaire net mensuel de 21 897 euros alors qu'en fin de carrière, à 60 ans ou plus, un IDE peut espérer gagner en moyenne 33 487 euros.

Structure des emplois et salaires nets annuels moyens par tranch d'age et csp 2014

12,4 millions de patients hospitalisés en 2015

La DREES fait également le point sur les structures hospitalières, les hospitalisations et les différents types de prises en charge. En 2015, 12,4 millions de patients ont été hospitalisés une ou plusieurs fois au sein des quelques 3 089 structures hospitalières réparties sur le territoire. En tout, le secteur hospitalier a pris en charge 12 millions de séjours en hospitalisation complète et 16 millions de journées en hospitalisation partielle. Comme le souligne la DREES, l'augmentation du nombre de prises en charge se poursuit, sous l'effet du vieillissement de la population. La répartition de l'activité hospitalière entre temps complet et temps partiel continue d'évoluer, l'hospitalisation partielle poursuivant sa progression, notamment en court et moyen séjour, où sa part dans l'activité est de plus en plus importante. Par ailleurs, plus de 21 millions d'actes ont été réalisés en ambulatoire. De leur côté, les structures des urgences qui sont au nombre de 723 accueillent en moyenne 28 000 patients par an, soit environ 77 par jour. Elles ont ainsi pris en charge 20,3 millions de passages, soit deux fois plus qu'en 1996 où l'on recensait 10,1 millions de passages aux urgences. 

Du fait du vieillissement de la population, de la hausse des pathologies chroniques et de la double exigence de qualité des soins et de maîtrise des dépenses, les établissements de santé et leur place dans le système de soins évoluent, souligne la DREES dans son ouvrage. Ils s'adaptent par des restructurations régulières et des coopérations nouvelles pour répondre à un éventail de besoins allant de prises en charge rapides et technicisées – liées au développement de l'ambulatoire – à des traitements plus lourds et plus longs pour des patients en affection de longue durée ou âgés, souvent polymédiqués. Les séjours en hospitalisation complète pourraient ainsi décroître progressivement pour laisser place à des hospitalisations en court et moyen séjour de plus en plus nombreuses mais aussi à l'hospitalisation à domicile (HAD) qui continue de se développer en parallèle.

Lire Les établissements de santé - éditon 2017 (PDF)

Creative Commons License

Aurélie TRENTESSEJournaliste Infirmiers.comaurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Conseils emploi

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (0)