EMPLOI

Infirmière, je préfère exercer comme aide-soignante

Cet article fait partie du dossier :

Conseils emploi

    Précédent Suivant

Si des aides-soignants décident parfois de reprendre leurs études pour passer le diplôme d'état d'infirmier, certains infirmiers font le choix d'exercer comme aides-soignants. Une jeune infirmière, elisajulie, s'était déjà interrogée sur une éventuelle reconversion sur le forum d'infirmiers.com alors qu'elle était jeune diplômée et qu'elle avait des difficultés à trouver un emploi d'infirmière. Aujourd'hui, après un an d'exercice, elle a fait son choix et décide de poursuivre sa carrière en tant qu'AS.

femme sur un chemin

Deux infirmières souhaitent exercer en tant qu'aides-soignantes se sentant bien plus proches de cette profession.

Jeune diplômée depuis cette année, je n'ai travaillé qu'un mois en tant qu'infirmière et je me pose beaucoup de questions. Je ne trouve pas de poste. Je me demande si je ne devrais pas accepter des postes d'aides-soignants, avait posté elisajulie en décembre 2016. Se trouvant face à un dilemme, la jeune femme demandait l'avis de ses pairs : elle avait le choix entre accepter un CDI d'aide-soignante ou poursuivre ses recherches d'emploi en tant qu'infirmière. Les forumeurs ont été nombreux à lui répondre et à lui apporter conseils et soutien tel Boby049 :  si c'est le CDI qui t'attire , je comprends, il est difficile en ce moment d'avoir du travail. Mais quelles seront tes perspectives de carrière ? Ton champ de compétence sera bien celui du rôle de l'AS ??  ou Lenalan  à un moment donné, on est bien obligé de manger, donc oui, je commençais à chercher des remplacements AS en attendant de trouver quelque chose. Mais pas de CDI ni de CDD longue durée, juste de quoi se nourrir au jour le jour en attendant de trouver du travail comme IDE...... Mais le problème est-il simplement d'ordre financier ou y-a-t-il autre chose ?  

 Bien que j'ai le DE infirmier, je préfère exercer le métier d'AS...

AS : « moins de stress, moins de responsabilités, qu'en pensez-vous ? »

Au fur et à mesure de la discussion, elisajulie révèle son mal-être à travailler en tant qu'infirmière et tout simplement sa préférence pour la profession d'aide-soignant.  Le contexte du soin m'effraie,  je m'en suis rendue compte en stage. C'est un environnement anxiogène pour moi, je ne veux absolument pas y travailler, avoua-t-elle en parlant de sa toute expérience récente. J'ai bien réfléchi sur mon avenir professionnel et discuté avec mon entourage, et bien que j'ai le DE infirmier, je préfère exercer le métier d'AS. Je me sens plus à l'aise dans ce métier, moins stressée, moins de responsabilités plus proche des patients, argumente la jeune femme.

Un an après… même ressenti

Un an après, nouveau post mais même impression et même envie d'exercer en tant qu'aide-soignante, peu importe les diplômes.

bonjour tout le monde

Je suis infirmière depuis bientôt 1 an et je me rend compte que ce métier n'est pas fait pour moi, trop de responsabilités.
J'ai fait quelques remplacements en tant qu'aide-soignante en Ehpad et cela m'a beaucoup plu.
Je voulais savoir si vous connaissez des ide comme moi qui bossent comme aide-soignante car beaucoup de personnes autour de moi ne comprennent absolument pas mon choix.

Comme l'an dernier, la jeune femme a obtenu le soutien de ses collègues, notamment de Lenalan : pour avoir exercé les 2 professions, je comprends parfaitement ce choix... Infirmière n'est pas "mieux" qu' AS et il y a même certains avantages à être AS plutôt d'IDE. Elle trouve même une autre personne qui se reconnaît dans son témoignage, Edeen : Je me permets de revenir sur ce post car je suis dans la même situation que vous, je pense vraiment à demander l'équivalence aide-soignante, car trop de responsabilités en tant d'IDE pour le salaire !! Et j'aime beaucoup les soins de confort et le travail d'AS en général !.  

 La responsabilité ? Parlons-en ! La responsabilité est présente partout et 24h/24 . Notre monde est un monde de droit

Diplôme d'IDE et formation d'AS, la confusion

Cependant, comme auparavant, on leur rappelle que les tensions ne disparaîtront pas forcément suite à cette reconversion. La responsabilité ? Parlons-en ! La responsabilité est présente partout et 24h/24 . Notre monde est un monde de droit, argue Willette. D'autre part, un problème demeure : ce n'est pas la même profession, les mêmes tâches à accomplir et la même façon d'aborder les situations. C'est trop tard, tu feras AS avec une vision infirmière, il faut juste espérer que cela n'énerve pas tes collègues !, s'inquiète Execho. Un point de vue partagé par Lenalan : Ce n'est pas faux, (…) on a un positionnement différent quand on est IDE. (...) Je n'ai jamais travaillé comme AS depuis que je suis IDE mais je pense que ça ne doit pas être très facile et on doit quand même se poser pas mal de questions (je touche à cette perf ou pas ? Je touche à ce pansement ou pas ?).  

La première année d'IFSI n'a rien à voir avec la formation d'AS, donc on ne peut pas dire qu'on est AS en fin de première année (c'est une confusion)...

Outre les remarques, beaucoup de questions restent en suspens. Bien sûr, on peut obtenir le diplôme d'aide-soignant après avoir validé sa première année d'IFSI. Mais la formation est-elle de la même qualité que celle donnée en IFAS ? Est-on tout aussi bien préparé ? Pas vraiment, d'après Lenalan : La première année d'IFSI n'a rien à voir avec la formation d'AS, donc on ne peut pas dire qu'on est AS en fin de première année (c'est une confusion), mais en ayant validé la 1ère année d'IFSI, (…) on est autorisé à travailler comme AS. Si on veut obtenir le DEAS il faut faire certaines démarches, ce n'est pas automatique.  

 Les démarches à suivre, un vrai questionnement

En effet, pour les personnes qui ont arrêté leurs études d'infirmiers ou échoué pour l'obtention du diplôme d’État mais qui ont validé leur première année, il est possible de demander le diplôme d'aide-soignant (DEAS) par équivalence. Vous devez pour cela transmettre à la DRJSCS du lieu d'implantation de votre institut de formation votre demande par courrier avec une attestation de votre IFSI qui confirme que vous aviez validé votre première année, ainsi qu'une copie d'une pièce d'identité et une copie de l’Attestation de Formation aux gestes et soins d’urgence de niveau 2 (AFGSU).

Malheureusement, pour ceux qui ont obtenu avec succès leur diplôme d'état d'infirmier, d'après les informations recueillis auprès de la DRJSCS (directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) d'île-de-France, il est impossible de demander un diplôme inférieur à celui que l'on possède déjà. Il faudra donc, pour les infirmiers concernés s'arranger avec l'établissement employeur afin de pouvoir travailler en tant qu'aide soignant avec un diplôme d' infirmier. Conformément à la définition du métier, « l’aide-soignant exerce son activité sous la responsabilité de l’infirmier, dans le cadre du rôle propre dévolu à celui-ci, conformément aux articles R.4311.4 du Code de la Santé Publique ». La DRJSCS n'a pas à délivrer un diplôme (en l'occurrence de niveau 5) pour un métier qui s'exerce à un niveau inférieur au métier pour lequel une personne est déjà qualifiée. (en l'occurrence de niveau III ou II), explique Annie Cornier, Cheffe du service des Professions Paramédicales à la DRJSCS d' île-de-France.

Vouloir devenir aide-soignant avec un diplôme d'infirmière en poche peut paraître étonnant et pourtant c'est un sujet qui reflète bien la situation actuelle : avoir un travail qui nous plaît et surtout trouver un emploi.

Les témoignages sur notre forum sont toujours riches et souvent plein de surprise. Nous avons à coeur de les partager afin de les valoriser et d'accroître encore notre communauté par la richesse des échanges qui en découlent. Si vous n'êtes toujours pas inscrit, voici l'occasion de le faire ! On vous y attend !

Creative Commons License

Journaliste infirmiers.com roxane.curtet@infirmiers.com  @roxane0706

Retour au sommaire du dossier Conseils emploi

Publicité

Commentaires (0)