trouvez votre poste en quelques clics

EMPLOI

Les infirmiers ont touché 2 219 € bruts mensuel en 2016

par .

Cet article fait partie du dossier :

Conseils emploi

    Précédent Suivant

Les infirmiers diplômés d'État (IDE) ont touché en moyenne 2 219 € bruts mensuel en 2016, soit une augmentation de 1 % par rapport à 2015, selon le baromètre Appel Médical des salaires de la santé.

Le salaire moyen des infirmiers a augmenté de 1 % entre 2015 et 2016. Il s'élève ainsi à 2 219 € bruts mensuel.

2 219 €, c'est le salaire brut moyen touché en 2016 par les infirmiers diplômés d'État (IDE), selon le baromètre Appel Médical 2017 des salaires de la santé1 dévoilé le 20 avril 2017. Les infirmiers ont ainsi vu leur rémunération s'accroître de 1 % par rapport à 2015 (2 198 €). De légères disparités existent selon le milieu d'exercice. Ainsi, dans la fonction publique, les infirmiers ont touché 2 152 € contre 2 215 € dans le privé et 2 294 € dans le secteur associatif.

Une profession moins attractive ?

Selon l'Appel Médical, les instituts de formation en soins infirmiers (IFSI) ont observé, en 2016, une baisse du nombre de candidats aux concours infirmiers. La profession aurait donc tendance à perdre en attractivité. Une tendance qui pourrait être due aux conditions de travail délétères, régulièrement dénoncées par les professionnels de santé ou encore au manque de reconnaissance des pouvoirs publics à l'égard de la profession. D'autant que malgré l'augmentation de 1,2 % du point d'indice des fonctionnaires, le salaire des IDE peine à être revalorisé de manière générale. Les infirmiers doivent également composer avec les heures supplémentaires qui ne sont que rarement payées mais versées sur leur compte épargne-temps qui n'est souvent converti qu'au moment du départ à la retraite. L'Appel Médical note cependant une évolution positive : l'émergence de la pratique avancée infirmière. Mais rappelons que pour l'heure, le dossier est au point mort.

Un salaire en hausse pour les IADE, mais en baisse pour les IBODE

Le salaire des infirmiers anesthésistes diplômés d'État (IADE) a connu une hausse de 2,4 % et est ainsi passé de 3 718 € en 2015 à 3 808 € en 2016. Il est plus élevé dans le milieu associatif (4 070 €) contre 3 998 € dans le secteur privé et 3 703 € dans le public. À noter qu'ils sont les professionnels les mieux rémunérés dans le secteur de la santé.

En revanche, la rémunération des infirmiers de bloc opératoire diplômés d'État (IBODE) est passée de 3222 € en 2015 à 3176 € en 2016 et a donc baissé de 1,4 %. Par secteur d'activité, il est plus intéressant pour les IBODE de travailler dans l'associatif où les professionnels touchent en moyenne 3360 €. Dans le secteur public, le salaire est moindre et s'élève à 3068 €. Enfin, dans le privé, un IBODE gagne en moyenne 3264 €. La revalorisation des compétences des IBODE au travers de l'attribution d'actes exclusifs à la profession semble donc ne pas avoir eu d'incidence positive sur les salaires. Cependant, et malgré les difficultés que rencontrent les infirmiers pour financer leur formation, une augmentation des inscriptions aux concours a été constatée, selon l'Appel Médical. Cela devrait augmenter la qualification du personnel exerçant en bloc opératoire. Rappelons que la formation est actuellement en pleine réingénierie et s'oriente vers un master. Ces évolutions contribueraient à accroître l'attractivité de la profession et pourraient donner lieu à une revalorisation salariale, une reconnaissance attendue de longue date par les IBODE.

Six familles de métiers étudiées

Dans son baromètre, l'Appel Médical 2017 étudie six familles de métiers :

  • métiers du soin et de l'assistance (IDE, aide-soignant, agent de service hospitalier, aide médico-psychologique) ;
  • métiers du bloc opératoire (IADE, IBODE) ;
  • métiers de la petite enfance (auxiliaire de puériculture, auxiliaire de crèche) ;
  • métiers de la pharmacie et du laboratoire d'analyse (technicien de laboratoire d'analyses médicales, préparateur en pharmacie, pharmacien d'officine) ;
  • métiers de la rééducation (masseur-kinésithérapeute) ;
  • métiers du handicap (éducateur spécialisé).

Le salaire des éducateurs spécialisés est celui qui a connu la hausse la plus conséquente (+3,8%). Il s'élève ainsi à 2 022 euros bruts mensuel en 2016. Celui des AMP a également connu une augmentation non négligeable : + 3,1 %, soit une rémunération de 1 751 euros bruts mensuel.

Note

  1. Le baromètre Appel Médical de la santé est une étude basée sur les salaires réels constatés, et donc non déclaratives, réalisée sur les années pleines 2015 et 2016. L'édition 2017 a reposé sur l'analyse de 611 712 fiches de paie d'intérimaires. La règle imposant qu'un intérimaire soit rémunéré au même niveau qu'un salarié titulaire garantit une bonne représentativité des salaires. La base de traitement est le salaire brut mensuel : les congés payés (10%), les indemnités de fin de mission (10%) et les primes variables n'ont pas été prises en compte.
Creative Commons License

Aurélie TRENTESSE  Journaliste Infirmiers.com aurelie.trentesse@infirmiers.com  @ATrentesse

Retour au sommaire du dossier Conseils emploi

Publicité

Commentaires (7)

henry15

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#7

Evolution salaire

Les salaires ont l'air d'avoir evolué depuis.

Source: https://www.reconversionprofessionnelle.org/salaire-infirmiere/

maryamda

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#6

ah bon hausse de salaire 2219e brut j'étais pas au courant moi même pas 2150e brut tout juste avec mon ancienneté

oui ben ça dépend depuis quand vous avez votre diplôme car moi c'est clairement pas mon salaire j'étais dans un ehpad j'étais à 2150e brut avec mon ancienneté. Là je suis à 2200e brut je viens de changer de travail dans un labo il reprenne pas d'ancienneté et je suis gagnante. Donc tout dépend aussi de l'endroit où vous travaillez.
En tout cas moi je dépassais svt mes horaires ni payé ni récupéré car ta responsable va te dire je t'ai clairement pas demander de rester plus longtemps sauf que si tu restes pas si il y a un problème on va te le reprocher dans un ehpad pas d'infirmière la nuit.
je travaillais week end et férié j'étais entre 1600 et 1750e net faut être clair donc arrêter s'il vous plait tous le monde n'a pas le chance d'être bien payé. Très loin des 3000e brut qu'on fait croire au peuple tout à fait d'accord coe2

#5

des inepties incroyables

j'invite cette journaliste à revoir son dossier, de préciser s'il s'agit d'un salaire brut moyen, ou de fin de carrière, sur la base de 35H, parce qu'en net un IADE c'est 604 points d'indices dans le public en fin de carrière version "actifs", soit moins de 2700€ et 642 en "sédentaires", primes comprises avant impôts.
En aucun cas cela correspond à un salaire moyen ces 3800€, éventuellement seulement en INTERIM, et quand des IA font de l’intérim, ils le font au delà de leurs mission publique, pour le privé cela correspond à des heures sup. Cela ne devrait concerner que des infirmiers exclusivement intérimaires et il serait temps de mettre cet article au clair!
Depuis cet article les gens comprennent à tord que finalement les infs sont bien payées, surtout les IADE, et cela contribue à mettre de l'eau au moulin de gens comme madame BACHELOT , ex ministre, qui non contente de gazer les IADE en manif, nous traitait d'aristocrates infirmiers, et finalement accordait une prime de 100€ nets qui ne compte évidemment pas pour une retraite à moins de 2000€ dans le public!

choupipompon

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#4

je signe tout de suite pour 3800 !!

Plus de 3000 eur / mois pour une IBODE et IADE mais .... d'où tirez vous ces balivernes ???

Je vous invite à consulter à titre d'exemple, la grille de salaire de la fonction publique hospitalière qui indique que, pour 10 années d'ancienneté, une IBODE perçoit à peine plus de 2800eur BRUT par mois !

c'est juste 1000 euros de moins que ce annoncés ci-dessus mais bon c'est pas grave

UPR_FREXIT

Avatar de l'utilisateur

2 commentaires

#3

GOPE

GOPE

Les professionnels de la santé doivent savoir a quelle sauce ils vont etre "mangés"

Lien u tube ou l'on voit Monsieur Ruffin donner un debut de piste...

https://www.youtube.com/watch?v=MLK95_p8zI0

Un seul candidat a l election presidentielle a parlé des GOPE.M.Asselineau que les médias s'evertuent à faire passer pour un hurluberlu alors qu'il possede un CV long comme le bras que la plupart des autres candidats à l'election presidentielle n'ont pas.

Ces GOPE representent notre futur tel qu'il a été planifier, il n'y a pas de hazard ni de probleme de "budget" , mais simplement une volonté délibérée de niveller notre system de santé vers le bas, afin de trouver une "harmonisation europeenne" entre 28 états dont beaucoup ont des systemes de santé tres tres inferieur au notre.
Je vous recommande donc de visiter le site de l'UPR et du candidat a l'election presidentielle qui a déchiré les GOPE sur France2 afin d'attirer l'attention du public sur ce qui est la veritable feuille de route de l'union europeenne.Cette farce electorale de plus n'est qu'un spectacle de politique politicienne sans reel impact.Tout est décidé ailleur.

https://www.upr.fr/actualite/sera-politique-economique-sociale-de-france-2017-francois-asselineau-nest-elu-president-de-republique-gope-grandes-orientation-de-politique-economique

coe2

Avatar de l'utilisateur

36 commentaires

#2

Intox

Partie à la retraite en mars 2016,après 40 ans d'exercice professionnel privé, public), mon dernier salaire dans la F.P. était de 2130€ brut mensuel, sans prime et en étant passée en classe supérieure 6 mois avant pour 13,83€ brut d'augmentation.
Cà, c'est la réalité et pas le "baromètre Appel Médical" qui doit être déréglé!!
Loin aussi des 3000€ que notre ministre en fonction à ce jour a fait croire au peuple....

#1

Il s'agit d'interim

Votre article est ambigu!

Oui car le salaire d'un IADE dans le public culmine à 2700€ nets et la moitié, oui 1340€ en maladie longue durée, ce qui peut arriver à n'importe qui. On est loin des 3800€ et plus bruts annoncés en Intérim, que cela soient les sources de l'Appel Médical ou d'autres.

Tout au plus on peut y déceler un problème de recrutement, c'est la loi de l'offre et la demande, sans plus...