EMPLOI

"Je suis heureuse d’aller travailler !"

Cet article fait partie du dossier :

Conseils emploi

Ancienne infirmière, Sandra Studer est franchisée dietplus à Rouffach (Haut-Rhin) depuis septembre 2015. Elle témoigne de sa reconversion réussie.

Cet article est une publi-information de dietplus.

Sandra Studer dietplusPourquoi aviez-vous quitté le métier d’infirmière ?

Pour des raisons familiales. Mon mari, chef d’entreprise, était très occupé, et il fallait qu’un de nous deux puisse se dégager du temps pour le consacrer à nos trois enfants. Comme j’avais plus de 15 ans de travail, j’avais alors pris ma retraite.

Comment êtes-vous devenue coach en rééquilibrage alimentaire dietplus ?

J’ai toujours voulu créer mon entreprise. Mes enfants étant plus grands, j’ai mis cette idée en application. Un jour, j’ai fait la rencontre de Mme Colin, une ancienne infirmière qui a ouvert son centre dietplus. J’ai commencé à m’intéresser à cette activité située sur un marché encore ouvert et en rapport avec mes compétences. J’ai passé deux journées dans son centre en tant qu’observatrice. Ce qui m’a plu, c’est la relation privilégiée entre la conseillère et ses clients, qui me rappelait celle que j’avais avec mes patients.

Et vous avez franchi le pas...

Tous les jours, je suis heureuse d’aller travailler ! Sincèrement, je suis comblée. Mes clients sont satisfaits et le bouche-à-oreille fonctionne bien, c’est encourageant.

Votre expérience d’infirmière vous aide-t-elle dans votre travail ?

Oui car dans les deux métiers, il faut savoir s’organiser ! Ensuite, du fait de mon vécu, cela m’est très naturel de faire suivre le protocole dietplus au client. Je n’ai pas d’effort à faire pour lui expliquer pourquoi il doit prendre tel complément alimentaire, pourquoi il doit éviter tel aliment… Cela m’aide à obtenir la confiance des gens ! »

dietplus en pratique

dietplusCréé en 2010 et ouvert à la franchise en 2011, le concept dietplus, basé sur le coaching en rééquilibrage alimentaire, répond à un problème de santé publique de plus en plus préoccupant, qui concerne un Français sur deux : le surpoids. En 2015, 20 000 personnes ont perdu du poids grâce à dietplus. Le protocole, simple à assimiler et à appliquer, s'appuie sur trois piliers : un bilan nutritionnel personnalisé ; un suivi hebdomadaire ; la préconisation de compléments alimentaires exclusifs, 100 % naturels et produits en France. Toute personne dynamique et motivée peut devenir coach en rééquilibrage alimentaire dietplus. L'enseigne dispense à ses franchisés une formation spécifique et met à leur disposition de nombreux supports pédagogiques et pratiques. Pour ouvrir un centre dietplus, un investissement total de 50 000 à 70 000 € HT est à prévoir, dont 10 000 € d'apport personnel. Pour le plus grand nombre de franchisés, un retour rapide sur investissement est constaté.

Pour davantage d'informations, n'hésitez pas à contacter la franchise dietplus :

Lire aussi quatre autre portraits d'infirmières qui ont choisi de continuer leur vie professionnelle avec dietplus :

Creative Commons License

Retour au sommaire du dossier Conseils emploi

Publicité