EMPLOI

Une infirmière vaut-elle 9,43 euros brut de l’heure ?

Cette question, nous aurions préféré ne pas nous la poser… et pourtant ! Parce que proposer 9,43 euros de l’heure à une infirmière nous paraît tout simplement indécent pour ne pas dire insultant, nous traitons donc cette information de façon tout aussi décalée… A vos hachoirs ! Les recruteurs, eux, ont déjà tranché…

Une infirmière vaut-elle 9,43 euros brut de l’heure ?9,43 euros. C’est le salaire horaire brut du smic (salaire minimum de croissance) au 1er janvier 2013. C’est aussi le salaire proposé aujourd’hui par certaines agences d’intérim aux infirmières, voire par certains EHPAD. C’est donc une rémunération qui ne tient aucun compte de leur qualification, ni des spécificités de leur travail. Certes, les annonces précisent qu’il s’agit d’un salaire indicatif et qu’il est possible de négocier le montant final. Mais cela ne réussit évidemment pas à satisfaire les nombreuses infirmières qui ont réagi à l’information diffusée début février 2013 sur la page facebook du groupe Ni bonnes Ni nonnes Ni pigeonnes (NBNNNP).

Le plus inquiétant, c’est qu’à les lire, ce genre de proposition n’est pas rare. Il semblerait même de plus en plus fréquent. Associez-y les rumeurs de plus en plus insistantes sur le chômage infirmier, il n’y a franchement pas de quoi être rassuré.

Mais peut-être ne s’agit-il que de savoir s’adapter au monde enchanté de ce début de siècle. En effet, une correspondante du groupe NBNNNP fait remarquer qu’il y a aussi des annonces pour des emplois d’abattage et de découpe de la viande de porc et de bœuf, nettement mieux rémunérées qu’au smic. Or sur un marché qui s’annonce éminemment concurrentiel, beaucoup d'infirmières disposent d’un atout considérable : la viande, elles connaissent ! Pour peu que cette compétence soit pleinement valorisée à l’issue d’un master, un boulevard d’emplois bien rémunérés s’ouvre devant elles ! Et les débats sur le cure, le care et autres soucis relationnels seront dépassés.

Il est hélas (!) à craindre que de nombreuses professionnelles opposeront une résistance d’un autre âge à cette évolution inéluctable pour le maintien de notre système de santé solidaire… Alors encore une fois, où va-t-on ?

Creative Commons License
Journaliste
serge.cannasse@mac.com

Retour au sommaire du dossier Intérim

envie de changer de poste

Publicité

Commentaires (16)

benoodle

Avatar de l'utilisateur

7 commentaires

#16

aha

Tout salaire se négocie, non? :)

serge cannasse

Avatar de l'utilisateur

74 commentaires

#15

name and shame

à Dino : difficile de citer nommément les agences en question sans courir le risque d'une attaque judiciaire, même si je suis un peu parano sur le sujet (l'expérience, hélas ...!). mais une page facebook est en train de se monter sur Nibonnes etc pour les repérer.

ameliedu80

Avatar de l'utilisateur

24 commentaires

#14

niveau d'études

et dire que certains ouvriers qualifiés ou non sont payés (niveau cap ou bac pro) 1700 euros alors qu'une infirmière (bac+3) débute à 1400-1500 euros

eusèbe

Avatar de l'utilisateur

462 commentaires

#13

Marrant !

C'est marrant comme les aficionados ordinaux se réveillent avec aigreur actuellement : auraient-ils eu vent de quelques mauvaises nouvelles concernant leur truc-machin-chose ?

Norma Colle

Avatar de l'utilisateur

86 commentaires

#12

@Fred_IDE

Vous vous foutez de qui? L'ordre n'a aucune vocation pour la revalorisation salariale des IDE !!! Confère si quelqu'un en doute encore "l'entubage" monstrueux des catégories A et B!

Fred_IDE

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#11

Je parle de :

Je parle des abrutis de resilience, du codi, de la CGT, de FO, de la CFTC, CFDT, solidaires entre autre ...

moutarde

Avatar de l'utilisateur

493 commentaires

#10

Un ordre puissant ?

Juste bon à faire traduire les IDE devant les tribunaux...

La dernière c'était quoi ? Diffamation NON publique.... :))

moutarde

Avatar de l'utilisateur

493 commentaires

#9

Un ordre puissant ?

Tu parles de quoi là ?

Fred_IDE

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#8

C'est déja pas mal pour une infirmière !

"On a ce que l'on mérite" pourrait etre une bonne description de cet article.
Une profession non reconnue, non fédérée par un ordre puissant, non défendue par des syndicats qui se contentent de défendre leurs propres privilèges. vous avez juste la chance qu'il y ai le SMIC sinon ce serait encore bien moins pour le tarif horaire.
Grade licence ? Haha ! quelle rigolade.

Faire autre chose ? C'est une excellente idée, mais déja que personne n'est capable de bouger pour défendre son petit niveau de vie, c'est pas pour demain.

Un métier de bonnes, nonnes, pigeonnes, c****s en fait !
Le tout orchestré par les divers gouvernements (droite et gauche confondues) avec l'aval des centrales syndicales "historiques" payés par ces mèmes gouvernements.

Vous avez raison battez vous contre l'Ordre des Infirmiers ou tirez vous une balle dans le pied ou sciez la branche sur laquelle vous ètes assis et continuez à vous plaindre, à pleurnicher et à travailler pour moins cher qu'une femme de ménage.

pmeury

Avatar de l'utilisateur

8 commentaires

#7

PM

Et les soins d'hygiène infirmiers inclus dans une prise en charge globale à domicile ( traitement, surveillance globale et relevé des constantes, installation en fonction de la pathologie, prévention des escarres, traitement y compris morphiniques etc....( je ne parle pas d'une simple toilette relevant d'une AVS, mais bien d'un soin infirmier donc chez un patient dépendant)incluant tous les soins techniques en dehors d'un gros pansement et des perfusions(tous les pansements courants, injections, séance de nutrition, sondes, canules sont inclus) est rémunéré brut 15,90 de l'heure(temps de 60 mn correspondant à cete cotation)avec un montant de charges entre 40 et 50% du chiffre d'affaire, on arrive à un tarif horaire net entre 7.95 et 9.60 euros !!!

elhombredelamancha

Avatar de l'utilisateur

64 commentaires

#6

peut nettement mieux faire meme

"les tarifs (garde de nuit) IDEL tous les soins inclus, c'est 50,40 € brut/6heures = 8,40 € brut horaire."
oui et a l hopital l heure EFFECTIVEMENT TRAVAILLEE de nuit est revalorisee 1.07 de 21h a 6h...mais bon comme disait roselyne,c est du temps de travail choisi hein -_-

talg

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#5

a nous de jouer

en meme temps tout le monde gueule mais personne n agit!
bloquons le pays. sans soignant que va faire le gouvernement? ils sont deja incapable de gerer une canicule ou un h1n1 avec des soignants alors sans j'en parle pas
c' est a nous infirmiers et soignants de prendre notre destin et salaire en main
nous avons des compétences ,elles doivent etre rémunérées.
et rien a f. des requisitions de service.bloquons le systeme

ridfa69

Avatar de l'utilisateur

114 commentaires

#4

prefere le mc do

à ce tarif faut être au bou du rouleau pour accepter, peut etre un gérontophile?

dino

Avatar de l'utilisateur

319 commentaires

#3

...on n'a pas encore tout vu, les gars...

...effectivement, si travailler dans la découpe du porc s’avère plus lucratif que de soigner un bipède, le cure, le care, l'humanitude... relèvent plus que jamais du foutage de gueule. On savait déjà que ces notions à deux balles étaient un écran de fumée qui cachait la véritable, priorité de notre système de santé - la réduction des coûts et la primauté de l'écrit sur le soin proprement dit - mais nous grimpons d'un degré de plus dans le cynisme.
...mon seul désir ? Que ceux qui organisent cette débâcle puisse être soignés par un(e) infirmièr(e) payé(e) 9,43 de l'heure.
Serait-il possible de citer clairement, nommément, les boites d'intérim et les établissements qui s'amusent à ce petit jeu ? Est-ce légal ? Dans ce cas, n'hésitons pas ; marquons au fer rouge ces enfoirés, avertissons les collègues afin qu'ils aillent déjà voir ailleurs.
Sinon, on peut aussi donner des cours de langue intensifs aux infirmières chinoises et leur proposer des salaires défiant toute concurrence, autour de 2 euros de l'heure, par exemple ?

iaahhh

Avatar de l'utilisateur

33 commentaires

#2

Faut pas être C..nnes...

Ces salaires qui sont proposés à ses conditions peuvent exister car nous laissons faire... Ces structures sont souvent des "pompes a frics" où le patient est un produit qui rapporte comme les autres (souvent très cher pour la famille d’ailleurs... mais la contre partie n'y est pas ! Le personnel & le matériel coûte cher, donc on réduit tout au maximum pour faire le plein de bénéfice...

Ces établissements sont juste dépités que la loi impose une infirmière pour les soins sinon, ils serait volontiers confié au moins cher et au moins regardant (souvent des personnes en précarité qui n'ont pas le choix et accepte ce qu'on leur impose : bas salaires, horaires farfelu, cadence infernale, etc...).
C'est du dumping social !! ni plus ni moins. Certaines IDE qui veulent se faire un peu d'argent sans trop forcer et qui savent fermer les yeux... accepte ces postes... Il y en aura toujours une... comment voulait vous faire pression sur l'établissement ? De tout façon il sont obligé d’embroché une IDE... si personne ne prends le poste, ils seront obligé d'augmenter le salaire !!

Avant d'accepter un poste comme celui là, réfléchissez a ce que vous engandrait au niveau de la profession !! Et ne me dite pas qu'une IDE a pas le choix !!!

moutarde

Avatar de l'utilisateur

493 commentaires

#1

Peut mieux faire !

Pour info, les tarifs (garde de nuit) IDEL tous les soins inclus, c'est 50,40 € brut/6heures = 8,40 € brut horaire.
Bon, ils proposent, on dispose.