COURS IFSI

L'artérite des membres inférieurs : de quoi parle-t-on ?

par .

En 2010, 202 millions de personnes dans le monde souffraient de maladies artérielles périphériques. Parmi elles figure l'artérite oblitérante des membres inférieurs (AOMI). Une pathologie vasculaire favorisée par des facteurs de risque tels que le tabac, l'alcool, l'hypertension artérielle (HTA), le diabète et le cholestérol. En 2014, 8000 amputations ont été causées en majeure partie par une AOMI. De quelle pathologie s'agit-il précisément ?

chirurgie

Aujourd'hui, les innovations thérapeutiques induisent une diminution de la morbi-mortalité périopératoire.

Souvent identifiée trop tardivement, l'artérite oblitérante des membres inférieurs (AOMI) est une pathologie fréquemment rencontrée en chirurgie vasculaire. Il s'agit d'un rétrécissement ou d'une obstruction des artères résultant de la formation de plaques d'athérome. L'accumulation de cholestérol sur les parois artérielles diminue l'afflux sanguin vers les organes, entraînant ainsi une altération de la marche, une ischémie critique, voire une amputation du membre inférieur. Par conséquent, plus le diagnostic et la prise en charge sont précoces, plus les chances de préserver l'usage durable des membres seront élevées , explique la Société de chirurgie vasculaire de langue française (SCV).

Les symptômes de l'AOMI

Il existe 4 stades dans la maladie : une phase asymptomatique, une claudication, une période caractérisée par des douleurs de décubitus et un stade de troubles trophiques. Très souvent, le début de la maladie est asymptomatique. Ce n'est qu'à partir du 2ème stade qu'une douleur commence à être perceptible à l'effort. En effet, les muscles des membres inférieurs en activité nécessitent davantage de sang artériel. Cet apport est atténué par une sténose ou une...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)