COURS IFSI

Cours - Transversaux - Débits des perfusions

Cet article fait partie de l'UE :

S2 4.4 Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical

Perfusion classique

Certains produits médicamenteux, les solutés injectables, sont présentés en poches souples, flacons en verre ou en matière plastique. On trouve sur ces conditionnements un site pour l’injection de produits additionnels et un site pour connexion à une ligne de tubulure de perfusion.

Exemple de poche de soluté injectable

On dispose de plusieurs modèles de tubulures classiques de perfusion.

Tubulures de perfusion

Une tubulure de perfusion comporte plusieurs éléments, dont il faut bien connaître l’usage.

Pour régler le débit de la perfusion on agit sur une molette de réglage, qui ouvre plus ou moins le débit, et une chambre compte-gouttes qui permet de contrôler le débit effectif délivré au patient.

Le « dosiflow » permet d’obtenir un débit de perfusion précis et constant. Il est moins sensible aux mouvements du patient qu’une classique molette de réglage de perfusion.

Il ne dispense en aucun cas le soignant d’une surveillance classique de la perfusion.
Dans certains services, l’utilisation de ce matériel est obligatoire pour la perfusion de certains produits ou pour certains types de patients (enfants)

Débit de perfusion

Une tubulure classique de perfusion mesure environ 18 à 20 centimètres de long. Elle peut contenir 15mL à 20mL de solution injectable.

Volumes remarquables d’une tubulure de perfusion

La chambre compte-gouttes à moitié remplie contient 3mL de produit. 10 centimètres de tubulure correspondent à environ 1mL de produit.

Les tubulures sont calibrées.

Retenir

Solutés : 1mL = XX (20) gouttes

Sang : 1ml = 15 gouttes

Pédiatrie, micropdrip : 1 ml = 60 gouttes

La zone d’utilisation pratique des débits de perfusion est comprise entre :

  • 6gouttes/min (50mL en 3h),
  • 166gouttes/min (1L en 2h).

Tout débit calculé, situé en dehors de cette zone, est une possible erreur de calcul. Contrôler le raisonnement et les calculs !

On convertit le volume perfusé en nombre de gouttes et le temps en minutes pour obtenir un débit en gouttes par minutes.

Remarque : le débit peut-être limité par l’utilisation de cathéters de faible diamètre ou un réseau veineux défaillant. Pour perfuser rapidement de grands volumes, le médecin pourra mettre en place une voie veineuse dite centrale, avec un accès sur de gros vaisseaux.

On repère les cathéters par leur couleur et leur diamètre exprimé en Gauge (G) : jaune (24G) à orange (14G). Plus grand est le Gauge et plus fin est le cathéter.

Tableaux de débit

Tableau de débit en gouttes/min

 ½ h1 h2 h3 h4 h6 h8 h12 h24 h
50 ml 33 17 8 6          
100 ml 66 33 17 11 8 6      
125 ml 83 41 21 14 10 7 5    
250 ml 166 83 41 28 21 14 10 7  
500 ml   166 83 56 41 28 21 14 7
750 ml     125 83 62 41 31 21 10
1000 ml     166 111 83 56 41 28 14
1500 ml       166 125 83 62 41 21
2000 ml         166 111 83 56 28
2500 ml           139 104 69 35
3000 ml             125 83  

Tableau de débit en ml/h

 ½ h1 h2 h3 h4 h6 h8 h12 h24 h
50 ml 100 50 25 17          
100 ml 200 100 50 33 25 17      
125 ml 250 125 63 42 31 21 16    
250 ml 500 250 125 83 63 42 31 21  
500 ml 1000 500 250 166 125 83 63 42 21
750 ml   750 375 250 188 125 94 63 31
1000 ml     500 333 250 167 125 83 42
1500 ml     750 500 375 250 188 125 60
2000 ml       667 500 333 250 167 83
2500 ml       833 625 417 313 208 104
3000 ml         750 500 375 250 125

Jérome CLEMENT Cadre de santé infirmier Coordinateur pédagogique MEDI Formation jerome.clement@infirmiers.com

Cet article fait partie de l'UE :

S2 4.4 Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical

Publicité

Commentaires (3)

Stetifr

Avatar de l'utilisateur

1 commentaires

#3

Manque d'information

Bonjour,
Je suis infirmier en hôpital, et le service où je travail utilise constamment des régulateurs de débit où les débits sont sur deux colonnes, l'une bleu sur fond blanc avec 10% en haut de la colonne ; l'autre, les couleurs sont inversées avec 40% en haut de la colonne.
Je constate dans mon exercice quotidien que peu de personnes connaissent la différence entre les deux colonnes.

Je suis aussi confronté à des étudiants qui savent à peine expliquer la formule de calcul de débit, me dire pourquoi ils doivent multiplier par 20 quand c'est une solution de perfusion et par 15 quand c'est une transfusion.

Dans cette article, les informations si trouvent, mais sont, à mon avis, trop dispersées pour pouvoir être mise en lien !
Le tableau des débits est pratique, mais je ne vois nulle part la formule pour vérifier les résultats.

Enfin, autre problème que je rencontre avec les étudiants, c'est la détermination du moment où il faudrait changer la poche de soluté lorsque le débit prescrit est par exemple de 1,5 l/24h, la question que je pose à ce moment est : " j'ai une prescription de 1,5 l/24h de NaCl, je mets la poche de 1 litre à 8 h, quand devrais-je la remplacer ?". J'ai rarement la bonne réponse.

Merci pour votre attention

jjland83

Avatar de l'utilisateur

262 commentaires

#2

Avis discutable

Attention à ne pas généraliser des pratiques isolées. Une étude ne suffit pas à démontrer que bien d'autres études ont montré le contraire. Que cet établissement ait retiré le dosiflow, j'aimerais connaître l'intitulé exact de l'étude. Car l'AFFSAPS a fait retirer du marché certains lots de Dosiflow défaillants. Certains établissements ont pu généraliser et pérenniser le retrait de ce matétriel. Mais l'autorisation de mise sur la marché, la commercialisation et l'utilisation de ce matériel restent d'actualité.
Ceci dit, l'utilisation d'un matériel, quel qu'il soit, ne saurait se passer du regard critique et professionnel de l'utilisateur. Et si un infirmier pose un dosiflow sans calculer de débit, sans évaluer le moment de fin de perfusion, en se fiant aveuglément au matériel, il commet une faute professionnelle potentielle qui peut-être dramatique.

taurus

Avatar de l'utilisateur

3 commentaires

#1

dosiflow

juste une rectification pour le dosiflow une étude a montré que le débit indiqué sur celui-ci ne reflétait pas la réalité, pour cette raison l'établissement ou j'étudie a exclu ce matériel.

"Le « dosiflow » permet d’obtenir un débit de perfusion précis et constant. Il est moins sensible aux mouvements du patient qu’une classique molette de réglage de perfusion"