COURS IFSI

Le développement psychique : du complexe d’Œdipe à l’adolescence

Dans le précédent cours étaient détaillés les différents stades de l’enfance, les trois premiers stades (oral, anal, phallique) marquant le développement psychique de l'enfant. Ces trois premiers stades sont dits prégénitaux, car situés avant la réunification des différentes pulsions partielles, sous le primat de la zone génitale. Ce cours s’attache à présenter les trois stades suivants, complexe d’Œdipe, latence et adolescence, qui sont dits génitaux.

Le complexe d’Œdipe (de trois à six ans, environ)

fleurs dans les cheveux

« A l’adolescence, en lien avec les modifications corporelles, hormonales, on assiste à une réémergence pulsionnelle très forte ».

Ce terme, connu de tous, est tiré de la mythologie grecque. Œdipe, ce jeune homme sous le coup d’une prophétie calamiteuse, en vient (sans le savoir) à tuer son père et à épouser sa mère. Cette référence antique n’est pas anodine ; les grands mythes de l’humanité, les contes populaires… nous disent tous quelque chose des mécanismes psychiques propres aux humains. Le complexe d’Œdipe est fondamental car il assure le dépassement de l’auto-érotisme primitif en orientant l’enfant vers les objets extérieurs (ce rôle étant tenu par les parents durant cette période). Nous passons d’un stade narcissique à un stade objectal, sous le primat de la zone génitale. La loi fondamentale de la prohibition de l’inceste est l’enjeu de cette nouvelle relation triangulaire (père, mère, enfant). L’enfant est attiré par le parent de sexe opposé, mais il peut l’être également par le parent de même sexe (on parlera dans ce cas de forme négative du complexe d’Œdipe, la forme complète correspondant à une oscillation entre ces deux attirances).

Ce qui se joue alors est de l’ordre du renoncement, de la frustration et, plus largement, de la capacité ultérieure à faire son deuil. L’enfant passe par des phases de rivalité, d’identification, des mouvements dépressifs et anxieux, avant de renoncer à séduire le parent en question. Ce renoncement se vit dans une angoisse de castration mettant un terme à la problématique œdipienne. Le complexe d’Œdipe participe grandement à la maturation psychique ; par l’intégration des...

Prolongez gratuitement votre lecture !

Afin de vous proposer une information et des services personnalisés, certains contenus d'Infirmiers.com sont en accès limité. Identifiez-vous pour bénéficier gratuitement de l'intégralité des articles.

Se connecter
Mot de passe oublié ?

Créer mon compte

Vous n'êtes pas encore inscrit sur Infirmiers.com ? Créez votre compte en quelques clics. C'est gratuit !

M'inscrire

Publicité

Commentaires (0)