COURS IFSI

ESI-QUIZ - 10 questions sur... les cathéters veineux centraux

Les cathéters veineux centraux sont de véritables autoroutes pour bien des médicaments qui ne pourraient être administrés sur voie veineuse périphérique. L'infirmier est amené à participer à la pose de ce dispositif, ainsi qu'à l'utiliser régulièrement pour administrer des traitements. Êtes vous incollable sur les VVC ?

Une rubrique mensuelle "ESI QUIZ" qui vous aide dans l'assimilation de vos connaissances !

1. L'extrémité d'un cathéter veineux central se trouve au niveau de l'oreillette droit

2. Les veines sous clavières présentent le risque infectieux le plus faible

3. S'il existe une lésion pulmonaire d'un côté, on va toujours tenter un abord sous clavier à l'opposé

4. On peut effectuer un bilan sanguin en utilisant un cathéter veineux central

5. La voie distale d'un cathéter multi-lumières est celle qui supporte les débits les plus élevés

6. Si j'injecte rapidement un médicament sur la voie proximale d'un cathéter veineux central, les produits qui se trouvent sur la voie distale risquent d'être « chassés » par le bolus

7. Il faut refaire le pansement d'une VVC tous les jours

8. La voie proximale est souvent réservée à l'administration des médicaments vasoactifs (catécholamines)

9. S'il y a eu un prélèvement sanguin ou une transfusion sur une VVC, il faut changer la tubulure complète toutes les 24H

10. Pour procéder à l'ablation d'une VVC, on place le patient en position de Trendelenburg à 20°

Pour bien vous situer

Creative Commons License

Infirmier anesthésiste Diplômé d’état Rédacteur Infirmiers.com vincent.elmer@infirmiers.com

Publicité

Commentaires (1)

Dop@mine

Avatar de l'utilisateur

61 commentaires

#1

Dernière question

Pour la dernière question, vous pouvez également considérer le décubitus dorsal strict comme étant exact. Le Trendelenburg étant une précaution supplémentaire.